Share
« Nombreuses irrégularités » : les élections législatives du 30 décembre en Centrafrique sont annulées

« Nombreuses irrégularités » : les élections législatives du 30 décembre en Centrafrique sont annulées

 Le premier tour des législatives en Centrafrique a été annulé ce lundi en raison de « nombreuses irrégularités » par la Cour constitutionnelle.

Le scrutin, organisé en parallèle au premier tour de la présidentielle, avait eu lieu le 30 décembre dernier dans un calme notable, étant marqué par une forte participation des électeurs malgré de nombreux problèmes logistiques.

« Les élections législatives du 30 décembre 2015 sont annulées et seront reprises à cause de nombreuses irrégularités et l’implication des candidats dans ces irrégularités », a déclaré le président de la Cour constitutionnelle de transition, Zacharie Ndoumba, au cours d’une séance publique à Bangui.

« Le Conseil national de transition reste en place jusqu’à l’installation de l’assemblée nationale élue », a-t-il poursuivi, précisant que la Cour a reçu 414 requêtes de candidats mécontents.

Le matériel électoral et les nombreux bulletins de vote, acheminés souvent au dernier moment, n’avaient pas toujours pu atteindre les zones les plus reculées.

Les nouvelles législatives doivent être organisées dans un délai de 60 jours. Le second tour de la présidentielle opposera deux anciens Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra.

Bourrée de richesses (Diamant, or, pétrole), la Centrafrique reste une nation désespérément pauvre.

Laisser un commentaire