Share

Naissance du nouveau bébé de Najat Vallaud-Belkacem : Qwant Junior

Formidable succès pour la ministre Najat Vallaud-Belkacem avec le lancement du moteur de recherche Qwant Junior, le premier moteur de recherche sécurisé pour enfants

 

https://www.qwantjunior.com/

 

Vendredi 4 décembre : comme si nous y étions

Tout se passe dans le magnifique hôtel Le Bourdonnais à Paris 7ème avec en préambule un tweet de Najat.

co-fondaters QWANT

 

Peut-on disposer d’une petite mise en situation ?

 

La conférence de presse est localisée dans une salle comblée des plus grands journalistes de la place de Paris.

Soudain, l’écran de projection s’allume et un message de Madame la ministre nous interpelle, le voici donc.

twit najat

 

Eric Leandri, co-fondateur de Qwant, fort de ses compétences techniques et muni d’une jovialité naturelle, nous décrit la genèse d’une réussite à la française comme nous les attendons depuis longtemps.

 

Au départ, on pouvait se croire dans une réunion chez mes amis Buiseness Angels de Love Money car Eric nous présente ce qui s’est passé tout en amont de la conception de ce moteur et raisonnent alors les termes suivants : Levée de capitaux, BEI, CE, etc…

 

C’est important alors prenons le temps de tout vous expliquer car cela pourrait intéresser d’autres PME innovantes.

Qwant a bénéficié d’une levée de capitaux grâce à la BEI (Banque Européenne d’Investissement) qui a réalisé un financement exceptionnel de 25 millions d’euros.

 

Pour rappel, la BEI est l’institution financière des États membres de l’Union européenne.

http://www.eib.org/?lang=fr

 

Mais d’où est donc venue cette idée ?

Un constat a été établi et qui a dressé l’état suivant :

  • 500 écoles et collèges connectés en réseau en 2015
  • Chaque enfant passant en moyenne 5h30 par jour sur sa tablette
  • Et surtout un risque accru d’accès à des contenus anxiogènes et inappropriés en regard de leur âge : drogue, images violentes

 

Les professeurs, ces professionnels de l’éducation à qui nous devons l’enseignement à nos enfants, ont travaillé d’arrache-pied en constituant une liste blanche.

Mais c’est quoi dont une liste blanche ?

 

Il s’agit d’une liste de sites internet qui ont été validés puis référencés en se basant sur des critères pédagogiques : Wikipedia, Larousse, Molière, Lexibook, Kid Junior mettant à disposition du contenu pour enfants, etc…

Les sites marchands sont bannis.

 

A noter qu’il est essentiel qu’il s’agit d’un moteur effectuant une recherche vraiment complète délivrant des résultats globaux : les images et vidéos à contenus autorisés sont disponibles.

 

En outre, une liste noire a été constituée ce qui permet de bloquer des sites contenant des images violentes.

Cette liste contient une liste de 1,6 millions de sites bloqués et est le fruit du travail effectué par l’université de Toulouse.

François Bocquet, chargé de la prospective à la Direction du numérique pour l’éducation était présent lors de ce lancement.

 

Comment alors se servir de cet outil ?

Qwant Junior mise sur l’apprentissage de l’autonomie rappelle Eric Leandri « Les enfants doivent apprendre à décrypter le réel par rapport à la réalité. Il s’agit d’un moteur citoyen se voulant éthique ».

Les utilisateurs de ce moteur ont toujours la possibilité de faire un signalement pour tout contenu inadapté car même avec le meilleur système expert en tâche de fond et la complexité des requêtes effectuées, la force de l’outil est  d’enrichir régulièrement la base de connaissances des listes blanches et noires.

Je félicite ce projet car, à l’instar de Wikipédia, bon nombre de grands groupes ont tenté de lancé en vain leur encyclopédie. De même pour les moteurs de recherche sécurisés, ce n’est qu’avec l’appui de chacun qu’on arrive à un système parfait.

 

Si le développement d’un système aussi complexe était simple, il aurait fait fureur depuis longtemps.

 

Eric Leandri ajoute « Il s’agit d’un cocon de sémantique, en automatique le moteur filtre 80%. Il faut remettre de l’humain dans le processus de sélection des sites. Notre outil effectue des pourcentages et lorsque l’un d’entre eux devient important, l’équipe de R&D vérifie ».

Il complète par « La mise à disposition gratuite de ce moteur de recherche est du marketing éthique ».

 

Y a t il d’autres fonctionnalités ?

Qwant Junior permet également aux élèves de constituer leurs propres carnets. Il s’agit d’un équivalent des blogs mais ceux-ci sont protégés : aucune information collectée, rien sur les mails échangés. Ces carnets restent restreints au sein des écoles.

 

Rappelons que Qwant est une société à la pointe de la technologie de la sécurité informatique d’où leur présence à l’événement « La nuit du hack » associant plus de 3000 hackers qui essayent de s’introduire dans des systèmes informatiques et avec la présence de Guillaume Poupard, Directeur Général de l’ANSSI (Agence Nationale en Sécurité des Systèmes d’Information).

https://hackinparis.com/

http://www.ssi.gouv.fr/

 

Pour preuve, Qwant Junior s’appuie sur leur propre Secure DNS, outil permettant de résoudre les noms de domaines en adresse ip sans risquer d’être redirigés vers une adresse ip d’un site malveillant.

 

qwant junior site web

https://www.qwantjunior.com/

 

Des questions pour en savoir plus ? quelle est la suite à venir ?

Jean-Manuel Rozan, co-fondateur de Qwant, répond à différentes questions dont celle portant sur l’éventualité d’un accord avec le Ministère de l’Education Nationale.

« Il ne s’agit pas d’un accord, mais d’une adoption par l’Education Nationale (rectorat, écoles, etc…) et le produit est gratuit ».

En patron bienveillant, et oui il y en a, Jean-Manuel Rozan conclut en remerciant ses équipes en ces termes : « Nos 45 employés savent oh combien ils ont travaillé dur et qu’au tarif jour des ingénieurs il est très satisfait qu’un tel financement a pu être mis sur table ».

 

Pour rassurer les derniers sceptiques, Qwant Junior dispose des mêmes moyens de chiffrement des données que le Qwant complet.

Côté calendrier, Qwant Junior se déploie en France puis en Allemagne. Pour l’Angleterre et d’autres pays européens la cible sera atteinte à échéance 2017.

 

Souhaitons un plein succès à ce nouveau moteur de recherche.

Un peu de cocorico ne fait pas de mal en cette période particulière.

 

Notre équipe a échangé avec Jean-Manuel Rozan, un homme humble et abordable, et tout porte à croire que des pistes s’ouvriront pour Qwant sur le marché africain.

Derrière le projet de ce co-fondateur nous avons pu y voir un visionnaire qui n’a pas encore dévoilé tous les projets qu’il a dans ces cartons.

 

Toute notre équipe se joint à moi pour remercier le travail de qualité réalisé par l’agence Influences pour cet événement, et tout particulièrement celui de François Aubert.

#QWANTJUNIOR

https://www.qwantjunior.com/

 

Laisser un commentaire