Share
Oklahoma-USA: Stanley Majors 63 ans, emprisonné à vie pour avoir tué son voisin d’origine libanaise

Oklahoma-USA: Stanley Majors 63 ans, emprisonné à vie pour avoir tué son voisin d’origine libanaise

Un habitant de l’Oklahoma, dans le sud des États-Unis, a été condamné mardi à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour avoir abattu son voisin après des années d’insultes racistes à l’égard de sa famille d’origine libanaise.

Oklahoma-USA: Stanley Majors 63 ans, emprisonné à vie pour avoir tué son voisin d’origine libanaise
Summary:
Un habitant de l'Oklahoma, dans le sud des États-Unis, a été condamné mardi à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour avoir abattu son voisin après des années d'insultes racistes à l'égard de sa famille d'origine libanaise.

0%

Oklahoma-USA: Stanley Majors 63 ans, emprisonné à vie pour avoir tué son voisin d'origine libanaise

User Rating: 0 (0 votes)

Un habitant de l’Oklahoma, dans le sud des États-Unis, a été condamné mardi à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour avoir abattu son voisin après des années d’insultes racistes à l’égard de sa famille d’origine libanaise.

Stanley Majors, âgé de 63 ans, avait été reconnu coupable au début du mois d’avoir tué Khalid Jabara, 37 ans, en août 2016 dans la ville de Tulsa.

Quelques minutes avant d’être abattu sur le pas de sa porte, la victime avait appelé la police pour signaler un voisin menaçant muni d’une arme.

Pendant des années, M. Majors s’en était pris à la famille Jabara, des chrétiens libanais ayant fui la guerre civile, les traitant notamment de «sales Arabes».

Outre le meurtre, Stanley Majors a aussi été condamné pour intimidation malveillante et harcèlement, un chef d’inculpation important aux yeux de la famille de la victime.

Khalid Jabara, 37 ans

«Nous pensons qu’en tant que communauté, nous devons faire attention à nos pensées, car elles deviennent des mots, et ces mots deviennent des actes», a réagi la soeur de Khalid Jabara, Victoria Jabara Williams.

Au moment du meurtre, Stanley Majors avait été libéré sous caution après avoir été condamné à de la prison parce qu’il avait heurté la mère de M. Jabara avec sa voiture. Il n’était par ailleurs plus autorisé à détenir une arme à feu.

L’avocat du meurtrier, Me Justin Smith, a annoncé qu’il ferait appel de la décision, arguant que son client souffrait d’importants problèmes de santé mentale. AFP

Sandra Rana, left, carries flowers to a memorial display on the lawn of the Jabara family in Tulsa, Okla., Friday, Aug. 19, 2016. Khalid Jabara was allegedly shot and killed by neighbor Stanley Majors on Aug. 12, 2016. (AP Photo/Sue Ogrocki)
Susan Sales, right, and Amanda Simcoe, second from right, arrange flowers and a statue of St. Francis on the front lawn of the Jabara home in Tulsa, Okla., Friday, Aug. 19, 2016. Khalid Jabara was allegedly shot and killed by neighbor Stanley Majors on Aug. 12, 2016. (AP Photo/Sue Ogrocki)

Laisser un commentaire