Share
Partout, à la Maison Blanche aussi, les drapeaux américains en berne après les attentats de Paris

Partout, à la Maison Blanche aussi, les drapeaux américains en berne après les attentats de Paris

Les drapeaux américains seront mis en berne à la Maison-Blanche et sur d’autres bâtiments officiels à travers le pays et à l’étranger, et ce jusqu’au coucher du soleil jeudi, afin de rendre hommage aux victimes des attentats de Paris.

Le président Barack Obama a ordonné cette mesure dimanche, deux jours après la série d’attaques revendiquées par le groupe État islamique qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés dans la capitale française.

La bannière étoilée sera mise en berne dans toutes les représentations des États-Unis à l’étranger.

Les drapeaux du Capitole à Washington avaient été mis en berne dès dimanche, sur ordre du président républicain de la Chambre des représentants, «par respect et solidarité». Ce signe de deuil y sera également maintenu jusqu’à jeudi soir.

Les drapeaux américains sont habituellement mis en berne après des événements impliquant des victimes américaines, ou en mémoire d’anciens élus du Congrès.

En juillet, la décision avait par exemple été prise après une attaque contre des soldats à Chattanooga, dans le Tennessee, lors de laquelle cinq militaires avaient été tués par un homme.

Laisser un commentaire

*