Share
Présidentielle américaine: Poutine impliqué dans le piratage ayant perturbé l’élection présidentielle

Présidentielle américaine: Poutine impliqué dans le piratage ayant perturbé l’élection présidentielle

Présidentielle américaine: Poutine impliqué dans le piratage ayant perturbé l’élection présidentielle
Summary:
La Maison-Blanche a attribué jeudi au président russe Vladimir Poutine la responsabilité directe des piratages informatiques ayant perturbé l'élection présidentielle américaine.«Je ne pense pas que des événements aux ramifications aussi importantes se produisent dans le gouvernement russe sans que Vladimir Poutine ne soit au courant», a affirmé Ben Rhodes, un proche conseiller de Barack Obama sur la chaîne MSNBC.L'accusation --d'abord portée anonymement par presse interposée-- avait déjà été rejetée jeudi par Moscou. «Les absurdités ne peuvent reposer sur aucun fondement», avait déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.«Tout ce que nous savons de la manière dont la Russie fonctionne et la manière dont Poutine contrôle ce gouvernement laisse penser cela, encore une fois on parle d'un piratage informatique de cette ampleur, on parle du gouvernement au plus haut niveau», a ajouté M. Rhodes.«En dernier ressort, Vladimir Poutine est responsable des actions du gouvernement russe», a-t-il souligné.La CIA a conclu dans un rapport secret révélé la semaine dernière par le Washington Post que la Russie était intervenue par ses cyberattaques dans la campagne électorale dans le but précis d'aider le républicain Donald Trump à gagner. Le président élu a rejeté avec virulence ces allégations.

0%

Présidentielle américaine: Poutine impliqué dans le piratage ayant perturbé l'élection présidentielle

La Maison-Blanche a attribué jeudi au président russe Vladimir Poutine la responsabilité directe des piratages informatiques ayant perturbé l’élection présidentielle américaine.

«Je ne pense pas que des événements aux ramifications aussi importantes se produisent dans le gouvernement russe sans que Vladimir Poutine ne soit au courant», a affirmé Ben Rhodes, un proche conseiller de Barack Obama sur la chaîne MSNBC.

L’accusation –d’abord portée anonymement par presse interposée– avait déjà été rejetée jeudi par Moscou. «Les absurdités ne peuvent reposer sur aucun fondement», avait déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

«Tout ce que nous savons de la manière dont la Russie fonctionne et la manière dont Poutine contrôle ce gouvernement laisse penser cela, encore une fois on parle d’un piratage informatique de cette ampleur, on parle du gouvernement au plus haut niveau», a ajouté M. Rhodes.

«En dernier ressort, Vladimir Poutine est responsable des actions du gouvernement russe», a-t-il souligné.

La CIA a conclu dans un rapport secret révélé la semaine dernière par le Washington Post que la Russie était intervenue par ses cyberattaques dans la campagne électorale dans le but précis d’aider le républicain Donald Trump à gagner. Le président élu a rejeté avec virulence ces allégations. AFP

Laisser un commentaire