Share
Processus DDR: 41 ex-miliciens de la FRPI en route pour Goma, « une ville rwandaise »

Processus DDR: 41 ex-miliciens de la FRPI en route pour Goma, « une ville rwandaise »

Environ quarante et un ex-miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) ont quitté Bunia (Ituri), jeudi 23 juillet, pour Goma (Nord-Kivu) afin d’intégrer le processus de désarmement, réintégration et réinsertion (DDR), enclenché par le gouvernement congolais.

Ces ex-miliciens ont passé plus de deux ans à la prison centrale de Bunia et leur voyage par avion a été facilité par la Monusco.

Des camions du contingent bengladais de la Monusco, escortés par des policiers et des soldats des FARDC ont été vus très tôt hier matin à la prison de Bunia.

Après un appel nominal, les 41 détenus ont pu embarquer pour l’aéroport sous le regard des quelques curieux.

Contents d’intégrer le processus DDR, ces ex-combattants appellent leurs compagnons d’armes, encore en brousse, à se rendre.

» Je viens de passer cinq mois en prison, je dormais mal, des fois il n’y avait pas d’eau pour se laver. Je lance un appel aux responsables de la FRPI pour qu’ils aient pitié de la population. Qu’ils cessent avec les hostilités car cela freine le processus de développement et c’est une honte », a déclaré un ex-combattant avant de quitter la prison de Bunia.

Des sources à la prison centrale où ils étaient détenus indiquent que ces éléments étaient capturés pendant que les FARDC menaient des opérations de traque avec l’appui de la Monusco.

Pour le directeur de la prison de Bunia, le transfèrement de ces ex-miliciens à Goma a permis de désengorger cette maison carcérale qui connait une surpopulation:

« Imaginez-vous, aujourd’hui ils sont quarante et un, seize étaient partis. A cette allure, la prison est désengorgée et nous avons plus d’espace pour que la vie soit plus à l’aise à intérieur ».

Sur place à Goma, ils vont rejoindre d’autres anciens miliciens partis de Bunia il y a quelques semaines.
Des sources de l’auditorat militaire de Bunia indiquent que plus de quatre-vingt autres ex miliciens de la FRPI attendent rejoindre Goma dans le cadre du même processus de DDR.

La Tempête des tropiques

Laisser un commentaire