Share
RCA, ÉVÉNEMENTS TRAGIQUES DES 26, 27 et 28 SEPTEMBRE 2015: MICHEL AMINE ET L’UNDP CONDAMNENT FERMEMENT, DÉNONCENT ET PRÉSENTENT LEURS VIVES CONDOLÉANCES AUX FAMILLES DES VICTIMES.

RCA, ÉVÉNEMENTS TRAGIQUES DES 26, 27 et 28 SEPTEMBRE 2015: MICHEL AMINE ET L’UNDP CONDAMNENT FERMEMENT, DÉNONCENT ET PRÉSENTENT LEURS VIVES CONDOLÉANCES AUX FAMILLES DES VICTIMES.

RCA, ÉVÉNEMENTS TRAGIQUES DES 26, 27 et 28 SEPTEMBRE 2015: MICHEL AMINE ET L’UNDP CONDAMNENT FERMEMENT, DÉNONCENT ET PRÉSENTENT LEURS VIVES CONDOLÉANCES AUX FAMILLES DES VICTIMES.
—————————
Centrafricains, Centrafricaines,
Les Samedi, 26; Dimanche, 27 et Lundi 28 Septembre 2015 ont été pour tous les habitants de notre pays en général, et pour nous Centrafricains en particulier, des journées noires et des nuits blanches.
 
Le Bilan toujours provisoire de ces journées tragiques est bien lourd, et fait état de plus d’une trentaine de morts, et de plus d’une Centaine de blessés selon les sources officielles.
 
Oui, les fils et filles du pays de BOGANDA sont encore tombés!
C’est donc, et premièrement avec une émotion forte que je voudrais au nom de l’UNDP, et en mon nom propre, adresser aux familles des victimes nos plus vives condoléances, et de souhaiter aux blessés un prompt rétablissement.
 
Deuxièmement, l’UNDP, et qui est un parti démocratique respectant strictement les règle et principe de la démocratie, par ma voix condamne fermement et avec une énergie virulente, ces actes barbares, et qui ont endeuillé de nombreuses familles, occasionné des pillages, entrainé la destruction des lieux saints, et comme cérise sur le gâteaux, favorisé la libération d’approximativement six-cent(600) prisonniers de la Maison d’arrêt de Ngaragba.
 
Ces faits étant très graves, les condamné simplement ne suffirait pas!
 
Voila pourquoi pour l’UNDP, les auteurs doivent impérativement être dénoncés, identifiés, poursuivis et jugés dans l’intérêt de la cohésion nationale.
Mes Chers Compatriotes,
Même s’il est vrai que tout avait commencé le Samedi, 26 septembre, par la dépouille retrouvée dans le 8eme arrondissement, d’un moto-taximan égorgé, soyons lucide pour reconnaitre qu’a l’allure ou vont les choses, l’on serait tenté de penser que des mains bien cachées tireraient les ficelles de tout ceci, sinon comment expliquer ce regain de violence, et qui pour certains, s’apparente a une guerre de religion?
 
Dans notre posture politique, nous n’accusons personne, car n’ayant pas de preuves formelles.
Cependant, il ne serait pas risqué de penser que les Séléka et les Anti-balaka seraient bien derrière tout ceci, car ce sont bien eux, qui depuis plus de deux ans aujourd’hui, sont á l’origine du climat d’insécurité et de déstabilisation de la RCA. Le peuple en lui même n’est qu’une victime malheureuse des exactions dont beaucoup n’ont rien de politiques, mais relèvent de la délinquance de voie publique.
 
Chers Compatriotes,
– Par une Communiqué datée du 24 septembre 2015, nous avons tiré la sonnette d’alarme sur des rumeurs qui circulaient déjà, et qui présageaient bien les faits d’aujourd’hui. Seulement, beaucoup n’ont pas prêté attention á cela.
L’ L’UNDP peut comprendre l’expression légitime d’une opposition politique, mais n’acceptera jamais, au grand jamais, que celle-ci passe par la violence ou la ségrégation.
Aucune formation politique d’opposition digne de ce nom n’a le droit de faire régner la terreur et de prendre le peuple en otage, car seule la voie du suffrage universel est légitime.
A A aucun moment donc, l’UNDP ne cautionnera un comportement anti-démocratique dans notre cher et beau pays qui n’a que trop souffert.
Voila pourquoi:
– Aux forces internationales présents en RCA, l’UNDP par ma voix formule le voeux de les voir veiller strictement sur le rôle qui est la leur, ceci afin de mettre en application l’objet des accords et protocoles divers signés, et pour lesquels ils sont présent en RCA, ceci afin que la Sécurité revienne, et que le pays continue sa marche vers des élections libre et transparente, et où le peuple qui est souverain pourra élire ses dirigeants, et son choix s’imposera á tous.
 
– Aux dirigeants actuels, l’UNDP par ma voix, les rappelle que quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Qu’ils aient l’amabilité d’écouter ce peuple meurtris, car la voix du peuple, c’est la voix de Dieu.
Le Peuple parle, ÉCOUTEZ LE!
 
Enfin, au peuple Centrafricain en général, et aux Communautés Chrétienne et musulmane en particulier, l’UNDP les appelle á une retenue sans réserve face á toute provocation, car toute forme de violence va á l’encontre de l’intérêt National.
Faisons confiance á la justice, car quelque soit le temps que cela mettra, la justice triomphera.
 
QUE DIEU BENISSE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE!
———————————-
Michel AMINE
Président de l’UNDP

Laisser un commentaire