Share
Rd Congo : “La Voix du Katanga” est le 3ème média audiovisuel fermé à Lubumbashi depuis septembre

Rd Congo : “La Voix du Katanga” est le 3ème média audiovisuel fermé à Lubumbashi depuis septembre

Rd Congo : “La Voix du Katanga” est le 3ème média audiovisuel fermé à Lubumbashi depuis septembre
Summary:
En Rd Congo, la radio-télévision « La Voix du Katanga » n’émet plus. Les autorités de la province du Haut-Katanga ont annoncé sa fermeture ce 11 mars 2016, au motif que le média n’a pas de licence de fonctionnement et ne paie pas les redevances annuelles.

0%

Rd Congo : "La Voix du Katanga" est le 3ème média audiovisuel fermé à Lubumbashi depuis septembre

En Rd Congo, la radio-télévision « La Voix du Katanga » n’émet plus. Les autorités de la province du Haut-Katanga ont annoncé sa fermeture ce 11 mars 2016, au motif que le média n’a pas de licence de fonctionnement et ne paie pas les redevances annuelles.

Cité par la radio Okapi, le chef de la division provinciale de la Communication et des Médias, Mukalay Ilunga, accuse le propriétaire de la radio-télévision d’avoir ignoré la législation. « Gabriel Kyungu est un législateur. Comment il peut implanter une télévision comme c’était dans une jungle », a dit M. Mukalay Ilunga. Il ajoute que ce média ne figure pas sur la liste des médias opérationnels à Lubumbashi.

Ces accusations sont rejetées par les responsables de « La Voix du Katanga »« Notre station est bien en règle avec toutes les taxes et nous avons un permis d’exploitation valide », soutient le directeur financier, Marcel Kyungu, cité par l’Agence France Presse. « Pour nous, cette décision est politique », conclut le fils du propriétaire de l’entreprise médiatique, à savoir Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Ce dernier est un homme politique qui a quitté l’alliance avec le parti au pouvoir pour rejoindre le G7, groupe de 7 formations qui s’opposent à un 3ème mandat du chef de “l’Etat Joseph Kabila”. Depuis la création du G7 en septembre 2015, « La Voix du Katanga » est le 3ème média audiovisuel fermé par les autorités. En janvier dernier, il y a eu la radio-télévision Nyota et la télévision Mapendo, appartenant toutes les deux à l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, qui est lui aussi devenu ” un opposant ”  de circonstance au “président Kabila” qui gère la RDC par défi dans une incurie sans nom.

En décembre déjà, la nouvelle loi de découpage territorial a permis de diviser la grande province du Katanga à laquelle appartient le président congolais. Quatre nouveaux territoires sont nés, parmi lesquels le Haut-Katanga, province à laquelle devrait désormais appartenir « La Voix du Katanga », selon les autorités.

Laisser un commentaire