Share
RDC : Honte à la Regideso ! 2,5 litres d’eau potable par jour à chaque habitant de Bunia

RDC : Honte à la Regideso ! 2,5 litres d’eau potable par jour à chaque habitant de Bunia

Le problème d’eau potable continue à se poser avec acuité à  Bunia.  Cette ville chef lieu de la jeune province de l’Ituri est butée à des sérieux problèmes de desserte en eau potable pour ses habitants.  La Regideso, entreprise ayant cette mission, distribue aux populations de cette ville en moyenne 2,5 litres d’eau par habitant et par jour. Une quantité  insuffisante pour permettre à chacun de prendre bain, de boire à sa soif, de faire la cuisine et la toilette de la maison.
Le responsable de cette entreprise  a justifié cet état de chose par la faible capacité de l’usine de traitement d’eau de cette entité administrative. Mise en place en 1954 pour desservir plus ou moins 6000 habitants, cette usine doit aujourd’hui  satisfaire à la demande d’environ un million d’habitants. Ce qui est de loin supérieur à sa capacité initiale.
rdc_bunia_01
Intervenant sur les ondes d’une chaîne de radio locale, le Responsable de la Regideso Bunia a fait croire que les espoirs sont tout de même permis.  Les points de captage d’eau sont disponibles et n’attendent que des moyens pour être exploités. Pour lui, le processus serait déjà entamé pour améliorer la desserte en eau potable dans ce nouveau chef lieu de province.  Signalons aussi des petits soucis enregistrés sur le réseau de distribution d’eau de la Regideso à Bunia du fait de vétusté. Installé il y a plus de 60 ans, ce réseau a aussi besoin d’être réhabilité.
Pour palier à cette insuffisance, des ONG ainsi que des particuliers rivalisent dans le forage d’eau pour approvisionner  les habitants de Bunia en cette denrée indispensable pour la vie. Ces producteurs d’eau fixent leurs prix comme ils veulent. Ainsi, par exemple, dans certains quartiers de Bunia, un bidon de 20 litres d’eau  se vend à 100 francs congolais.
Les femmes ménagères ainsi que les jeunes filles font la queue chaque matin devant de bornes fontaines pour s’approvisionner en eau, et cela, après avoir parcouru des longues distances.  L’eau de pluie ressemble à une manne dans cette ville.  Chaque ménage s’organise pour braver parfois le sommeil afin de  s’approvisionner tard dans la nuit avec tous les risques que cela  comporte dans une contrée réputée pour son insécurité.
Pourtant, l’eau et l’électricité faisaient partie des promesses de campagne faites aux habitants de Bunia par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange. Nombreux ituriens s’interrogent toujours sur les motifs à la base de la non-réalisation de cette promesse.
Les nouveaux dirigeants de l’ituri doivent s’employer activement pour redresser cet état de chose afin de mettre Bunia au même diapason que les autres villes chef-lieu des provinces. Le Commissaire Spécial  Abdala Pene Mbaka a donc du pain sur la planche. Il aura, certes, en face de lui de nombreux défis à relever dans cette jeune provinces qui a plusieurs priorités. Mais l’eau potable devrait, de l’avis de plusieurs ituriens, etre parmi les priorités des priorités.
Joska Kaninda

 

Laisser un commentaire