Share
RDC: 44 morts dans des affrontements avec des miliciens Kamwina Nsapu

RDC: 44 morts dans des affrontements avec des miliciens Kamwina Nsapu

Quarante-quatre personnes au moins été tuées en deux jours dans des affrontements entre forces de l’ordre et miliciens se réclamant du défunt chef coutumier Kamwina Nsapu dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi le site d’informations Actualité.cd, citant des sources locales.

RDC: 44 morts dans des affrontements avec des miliciens Kamwina Nsapu
Summary:
Quarante-quatre personnes au moins été tuées en deux jours dans des affrontements entre forces de l’ordre et miliciens se réclamant du défunt chef coutumier Kamwina Nsapu dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi le site d’informations Actualité.cd, citant des sources locales.

0%

RDC: 44 morts dans des affrontements avec des miliciens Kamwina Nsapu

User Rating: 0 (0 votes)

Quarante-quatre personnes au moins été tuées en deux jours dans des affrontements entre forces de l’ordre et miliciens se réclamant du défunt chef coutumier Kamwina Nsapu dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi le site d’informations Actualité.cd, citant des sources locales.

Ces troubles ont touché la cité de Kamonia, chef-lieu du territoire de Tshikapa, dans la province du Kasaï, proche de la frontière avec l’Angola.

Selon un enseignant contacté par Actualité.cd, les affrontements ont éclaté mercredi lorsque les miliciens en provenance des villages de Tshinyota, à 17 km et Mulumba Mamba 20 km au nord, ont tenté de prendre la cité de Kamonia. Ils ont, au passage, décapité le chef coutumier Shatamba et un policier qui montait la garde près des bureaux de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Dans leur riposte, selon la même source, les forces de l’armée et de la police ont tué 27 miliciens. Les corps de onze miliciens ont été exposés en ville, puis enterrés. Les autres corps jonchent encore au sol.

Jeudi matin, des miliciens en provenance des villages de Kamundele au sud-est de Kamonia ont affronté les forces de l’ordre, au prix de douze morts dans leurs rangs. Ce bilan a été confirmé par un acteur de la société civile sur place, ajoute le site.

Les provinces du centre de la RDC sont secouées depuis septembre 2016 par des violences entre les forces de sécurité et les miliciens se réclamant du chef coutumier Kamwina Nsapu, tué un mois auparavant dans une opération militaire.

Ces violences ont causé la mort de centaines de personnes, dont deux experts – l’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan – missionnés par le secrétaire général de l’ONU pour enquêter dans la région. Belga

Laisser un commentaire