Share
RDC : A Lumbumbashi, on mangera de la farine de maïs produite région

RDC : A Lumbumbashi, on mangera de la farine de maïs produite région

La société agro-alimentaire African Milling Company Congo, la plus importante minoterie d’Afrique centrale avec une capacité de production de 336 tonnes de farine de maïs par jour, a procédé au lancement de la production de la farine de maïs de première qualité ‘’break fast’’ dénommée « Bukari ya Kwetu » (en français le foufou de chez nous).

Le lancement s’est déroulé au cours d’une cérémonie présidée vendredi 17 juillet à Lubumbashi par le ministre provincial des finances, Christian Mwando Nsimba.

Dans son allocution, le directeur général de African Milling Company Congo, M. Patrice Lobet, a indiqué que le lancement de ‘’Bukari ya Kwetu » va mettre un terme à l’importation à grande échelle de la farine de maïs pour suppléer au déficit de cette denrée alimentaire de première nécessité dans l’ex-province du Katanga et susciter le gout de l’agriculture du maïs dans cette partie de la République démocratique du Congo (RDC).

Le ministre provincial de l’Agriculture de l’ex- province du Katanga, Barthélémy Mumba Gama, a de son côté félicité les initiateurs de ce projet dont l’objectif est « de partir du cuivre rouge vers le cuivre vert » avant d’inviter la population à consommer le produit local qui est de même qualité que la farine de maïs importée.

L’ex-province du Katanga, région minière par excellence, a une population en croissance estimée à plus de 10.000.000 habitants qui consomment la farine de maïs comme aliment de base. Les besoins en farine de maïs pour couvrir la demande de la population sont de l’ordre de 1.500 tonnes par mois alors que la production de cette denrée alimentaire par les petites fermes est de 800 tonnes, d’où un déficit de 700 tonnes.

Ce déficit est comblé par les importations de farine de maïs des pays d’Afrique australe principalement de la Zambie, rappelle-t-on.

APA

Laisser un commentaire

*