Share
RDC : Atelier de renforcement des capacités sur la sécurisation des élections

RDC : Atelier de renforcement des capacités sur la sécurisation des élections

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab a souligné, jeudi 23juillet, l’importance de la Police nationale dans le processus de sécurisation des élections en RDC.

Il l’a indiqué à l’ouverture de l’atelier de briefing sur le renforcement des capacités des commissaires provinciaux de la Police nationale congolaise (PNC) organisé par le Groupe technique de sécurisation des élections (GTSE), du 23 au 25 juillet 2015.

Evariste Boshab a défini le cadre de cette rencontre qui s’inscrit dans le schéma d’une mutation socio politique qui exige la planification des actions prioritaires, les encadrer et d’en faire le suivi évaluation en vue des résultats escomptés.

La RDC, a-t-il rappelé, est engagée dans une révolution politique enclenchée par le processus démocratique irréversible, au regard du référendum constitutionnel de 2005 et les scrutins électoraux de 2006 et de 2011, affirmant que la régularité de ce processus conforte le système démocratique qui doit sa réussite à la mise en place et à la maitrise de certains mécanismes de sécurisation.

La sécurisation des élections, a souligné Evariste Boshab, est un « devoir citoyen qui appelle tout Congolais et les partenaires de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que tout se déroule dans la paix et la concorde et que seule la loi des urnes triomphe ».

Ce séminaire permettra aux participants de prendre connaissance du plan de sécurisation conçu par le GTSE en vue notamment de renforcer des capacités des mécanismes dudit processus, la présentation détaillée du budget y relatif, l’équipement de la police.

Le commissaire général a.i. de la PNC, le commissaire divisionnaire, Raüs Chalwe a relevé les efforts déployés par les hautes instances de la République en vue de renforcer la capacité opérationnelle de la PNC dans la perspective des échéances électorales, saluant la vision du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange qui s’est engagé à faire de la Police nationale un « socle de développement et un levier de la démocratie ».

Il a fait savoir que l’ensemble du corps de la PNC et ceux soumis en particulier à la sécurisation des élections d’en cerner les mécanismes, de s’informer sur les différentes dotations et les moyens disponibilisés par le gouvernement ainsi que de la variante de recyclage et de leur sensibilisation, servant ainsi des termes de référence de cet atelier.

Le commissaire général a.i. a affirmé que la mise en état de la PNC peut prouver de quoi elle est capable, rappelant le satisfecit du président de la République qui a reconnu son professionnalisme dans la sécurisation du cycle électoral 2010-2011.

C’est dans ce cadre qu’il a rappelé le discours du Chef de l’Etat devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, de la volonté irréversible de la RDC de s’engager dans la voie, tout en rassurant que la Police nationale veillera à tous les actes de violence enregistrés lors des échéances  électorales antérieures.

ACP

Laisser un commentaire

*