Share
RDC: BUKASA KAZADI : Comme disent les ivoiriens, il est mort « cadeau », en lingala, akufi samba, ofelé…

RDC: BUKASA KAZADI : Comme disent les ivoiriens, il est mort « cadeau », en lingala, akufi samba, ofelé…

RDC: BUKASA KAZADI : Comme disent les ivoiriens, il est mort « cadeau », en lingala, akufi samba, ofelé…
Summary:
Est ce que Etienne Tshisekedi sait au moins rendre hommage à ses sympathisants, ses compagnons du combats, ses membres tombés en martyr pour la Nation ? D'après ce que, ce sympathisant de l'UDPS enfant de Bandal, vient de vivre, plutôt sa famille, laisse croire que cet homme "Tshisekedi" n'a pas de coeur, encore moins la reconnaissance. Personne, je dis bien personne de ces leaders de pacotille ont rendu hommage à ce pauvre garçon qui vient de périr, brûler vif au nom de l'UDPS, dans les locaux de cet organe familial...

0%

RDC: BUKASA KAZADI : Comme disent les ivoiriens, il est mort "cadeau", en lingala, akufi samba, ofelé...

Est ce que Etienne Tshisekedi sait au moins rendre hommage à ses sympathisants, ses compagnons du combats, ses membres tombés en martyr pour la Nation ?

D’après ce que, ce sympathisant de l’UDPS enfant de Bandal, vient de vivre, plutôt sa famille, laisse croire que cet homme « Tshisekedi » n’a pas de coeur, encore moins la reconnaissance.

Personne, je dis bien personne de ces leaders de pacotille ont rendu hommage à ce pauvre garçon qui vient de périr, brûler vif au nom de l’UDPS, dans les locaux de cet organe familial…

Aucune assistance financière de la manne récupérée à Kingakati comme disait le fameux facilitateur Edem KADJO du dialogue voulu et promotionné par celui qui n’a jamais eu la vision politique pour le Congo, Etienne TSHISKEDI…

Ses proches, ses parents (sic) sont désemparés du mépris de celui qui envoie les enfants des autres à l’abattoir, tout en prenant le soin de protéger ses ventripotents d’enfants dans le jupon de leur mère…
L’image contient peut-être : 2 personnesCeux qui connaissent Etienne Tshisekedi ne sont nullement étonnés de cette attitude inhumaine de celui qui incarnerait le combat et l’opposition. En définitive, ce comportement abject « fera rire un cheval de course en voyant, un cheval de trait s’entrainer pour une compétition hippique de la haute facture… »

Etienne Tshisekedi, sa bande et sa famille nucléaire, sont la preuve patente, incontestable d’une imposture politique en RDC.

La date du 19, 20 et 21 janvier 2015 était l’occasion à Etienne Tshisekedi de montrer sa capacité de mobiliser afin de mettre un terme à cette dictature qui fauche la vie de la jeunesse congolaise. Hélas, il laissera Fayulu et les autres seuls de marcher sans le moindre soutien attendu de cette girouette. Et on connait approximativement le bilan, avec le charnier découvert à Maluku …

Bis repetita, le 19 et le 20 septembre 2016, il ne sortira jamais de chez lui et son fils fera 500 mètres de marche avec ses affidés et griots en faisant des photos qu’il publiera aussitôt sur les réseaux sociaux. Il s’éclipsera et rebroussera chemin pour se cacher dans le jupon de sa mère. Martin Fayulu, encore lui et les autres paieront le lourd tribut…Et le bilan est lourd, très lourd, plus de 650 morts et 900 arrestations

C’était l’occasion pour ce monsieur adulé par les aveugles de sa  » compagnie Kitunga  » de faire appliquer l’article 64 de la constitution. Mais il n’en est rien ! ! ! Que du vent !

L’imposture quand tu nous tiens !

Roger BONGOS

Laisser un commentaire

*