Share
RDC : celui qui n’était plus “président” ragaillardi par l’idiotie du “Rassemblement” dit attendre toujours une liste des candidats au poste de Premier ministre

RDC : celui qui n’était plus “président” ragaillardi par l’idiotie du “Rassemblement” dit attendre toujours une liste des candidats au poste de Premier ministre

RDC : celui qui n’était plus “président” ragaillardi par l’idiotie du “Rassemblement” dit attendre toujours une liste des candidats au poste de Premier ministre
Summary:
Le président Joseph Kabila, de la République démocratique du Congo, au cours d'une échange ce lundi avec les évêques catholiques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), a réitéré qu'il est toujours en attente d'une liste des candidats pour la nomination à la tête du gouvernement de la transition conformément à l'accord du 31 décembre 2016.

0%

RDC : Celui qui n'était plus président ragaillardi l'idiotie de "Rassemblement" dit attendre toujours une liste des candidats au poste de Premier ministre

Le président qui est illégitime aujourd’hui “Joseph Kabila”, de la République démocratique du Congo, au cours d’une échange ce lundi avec les évêques catholiques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), a réitéré qu’il est toujours en attente d’une liste des candidats pour la nomination à la tête du gouvernement de la transition conformément à l’accord du 31 décembre 2016. Or l’UDPS ne veut pas attendre parler de cette liste de trois noms. Un blocage qui arrange celui qui joue avec la montre.

Selon le secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien N’shole, le président  par défi “Joseph Kabila” a exprimé la volonté de voir s’accomplir le processus en cours pour une mise en oeuvre de l’accord politique signé entre les acteurs à Kinshasa.

“Nous avons remis l’accord signé, mais aussi les copies sur les arrangements particuliers en cours. Il a considéré que 95% est fait et il reste que 5%. Le président veut qu’on aille vite pour ne pas donner de prétexte à la non tenue des élections”, a déclaré l’abbé Donatien Shole, secrétaire général de la CENCO à l’issue de l’entretien avec le chef de l’Etat.

Concernant le remplacement de M. Tshsekedi à la tête du Comité national de suivi de l’accord, l’abbé a indiqué que le président pense que “si le Rassemblement trouve un président du Conseil des sages, celui-là lui présentera une liste des candidats Premiers ministres”.

“Le principe est maintenant claire que le prochain président du Conseil des sages du Rassemblement sera le président du Comité national de suivi de l’accord, et celui qui doit présenter la liste des candidats Premiers ministres”, a conclu L’Abbé.

La classe politique reste très divisée en RDC sur la nomination du nouveau Premier ministre. Pour l’opposition réunie au sein du Rassemblement, la position de la Majorité qui demande une liste des candidats Premiers ministres viole l’accord politique signé le 31 décembre dernier. Pour le Rassemblement, le nom d’une seule personne doit être présenté au chef de l’Etat pour être nommé par la suite.

La tension politique qui continue de monter en RDC depuis l’expiration du mandat de l’actuel ” président “Joseph Kabila au mois de décembre 2016 fait craindre la population à travers le pays, mais aussi les membres de la communauté internationale dont, les Nations unies qui ont réitéré l’appel à la retenue et à l’application de l’accord la semaine dernière.

Laisser un commentaire