Share
RDC – Choléra : 807 morts en dix mois (Officiel)

RDC – Choléra : 807 morts en dix mois (Officiel)

Une épidémie de choléra déclarée depuis janvier 2017 dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo (RDC), a fait 807 morts jusqu’au 29 octobre, a annoncé lundi le ministère congolais de la Santé publique, notant une tendance revenue «légèrement à la baisse» pour la semaine allant du 23 au 29 octobre. 

RDC – Choléra : 807 morts en dix mois (Officiel)
Summary:
Une épidémie de choléra déclarée depuis janvier 2017 dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo (RDC), a fait 807 morts jusqu’au 29 octobre, a annoncé lundi le ministère congolais de la Santé publique, notant une tendance revenue «légèrement à la baisse» pour la semaine allant du 23 au 29 octobre. 

0%

RDC - Choléra : 807 morts en dix mois (Officiel)

User Rating: 0 (0 votes)

Une épidémie de choléra déclarée depuis janvier 2017 dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo (RDC), a fait 807 morts jusqu’au 29 octobre, a annoncé lundi le ministère congolais de la Santé publique, notant une tendance revenue «légèrement à la baisse» pour la semaine allant du 23 au 29 octobre.

«Depuis janvier 2017, nous comptons 41 858 cas suspects et 807 décès, soit une létalité de 1,9%», a écrit le ministère de la Santé publique dans un communiqué parvenu lundi soir à Anadolu.

Maladie diarrhéique «aigüe», fortement contagieuse et mortelle, le choléra appelé également maladie des «mains sales», a déjà touché 21 des 26 provinces de la RDC, soit 200 des 515 zones de santé.

Alors que le nombre de cas dans le Haut-Lomami (Sud-est) est resté «stationnaire» de la semaine 42 à la semaine 43, «nous avons constaté une légère augmentation de cas dans le Tanganyika (Sud-est), Kongo Central (Sud-ouest), Kasaï (Centre), l’Ituri (Nord-est), Maniema (Est) et le Haut Katanga (Sud-est)», explique le communiqué.

La tendance était, par contre, «à la basse» au Nord-Kivu et au Sud-Kivu (Est) qui continuent «malgré cela à être les zones abritant la majorité des cas de choléra» ajoute le texte.

A la quarante-troisième semaine de l’année, ces deux provinces comptaient, à elles seules, 1029 des 1858 cas recensés, soit 55,3%, selon la même source.

En 2016, l’épidémie avait touché 29.352 personnes et fait 817 décès dans l’ensemble du pays, selon un bilan publié en septembre dernier l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui s’est dernièrement engagée à débloquer «immédiatement» 400.000 dollars (USD) au profit du ministère congolais de la Santé, pour le déploiement des équipes techniques dans les zones «prioritaires».

Le choléra est une infection intestinale aiguë, due à l’ingestion d’eau, de boissons ou d’aliments contaminés par le bacille Vibrio cholerae, une minuscule bactérie en forme de virgule qui se transmet par des déjections, via des mains sales ou du matériel contaminé.

Les conditions d’hygiène et le manque d’accès à l’eau potable sont les principales causes de la propagation du cholera en RDC, pays dont la majeure partie de la population vit en dessous du seuil de pauvreté absolue. Agence AA

Laisser un commentaire