Share
RDC : Coup de théâtre à l’ARC, Olivier Kamitatu exclu du parti !

RDC : Coup de théâtre à l’ARC, Olivier Kamitatu exclu du parti !

Dans un communiqué remis hier à la presse, Elysée Munembwe, Mario-Philippe Losembe, Gaston Kisanga, Katende wa Ndaye… somment le président sortant de libérer au plus vite la permanence du parti et de remettre les effets au Comité directeur provisoire.

Le Collège des fondateurs de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) est formel : Olivier Kamitatu, le président national du parti, n’a plus sa place dans cette formation politique, dont il est pourtant l’initiateur. Cette décision énergique a été prise lors de la réunion extraordinaire du Collège, tenue du 12 au 13 octobre dernier à Kinshasa.

Selon un communiqué remis hier à la presse, le Collège des fondateurs a jugé mieux d’élargir sa réunion au Comité directeur de l’ARC ainsi qu’aux cadres et mandataires du parti. Présidée par l’honorable Elysée Munembwe Tamukumwe et Gaston Kisanga Kabongelo, tous deux membres du Présidium du parti, cette rencontre a permis aux participants de prendre des décisions tranchantes.

De prime abord, les signataires du communiqué ont tenu à éjecter Olivier Kamitatu du piédestal de l’ARC. Tout en le désavouant pour ’’récidive caractérisée’’, les honorables Elysée Munembwe, Mario-Philippe Losembe et Guy Mikulu Pombo, ainsi que Gaston Kisanga Kabongelo, Katende wa Ndaye… l’ont carrément exclu du parti, lui interdisant formellement « de poser tout acte ou de prendre tout engagement, sans qualité, ni titre, au nom du parti ».

Dissolution du Comité Directeur

Les membres du Collège des fondateurs et d’autres instances du parti se sont résolus à cet effet de dissoudre carrément le Comité directeur institué en 2006 à titre provisoire. A la place, ils ont institué un comité directeur provisoire, maintenant toutefois, jusqu’à nouvel ordre, toutes les structures provinciales et locales de l’ARC.

Les participants à la réunion du début de la semaine ont profité de l’occasion pour annuler, par ailleurs, ’’tous les actes et décisions prises irrégulièrement et arbitrairement par les honorables Konde Vila-Ki-Kanda et Lapika Dimonfu, désormais démis, aux termes de la présente décision, de leurs fonctions de Président a.i. et de Secrétaire général de l’ARC’’.

Libérer la permanence du Parti

Se voulant plus catégorique, le Collège des fondateurs, élargi au Comité directeur, aux cadres et mandataires de l’ARC, enjoint aux concernés de libérer, dès réception de la décision, les lieux servant de permanence du parti. Ces participants à la réunion du 12 et 13 octobre dernier exigent, en outre, aux cadres désavoués de remettre au Comité directeur provisoire tous les effets, matériels et biens mobiliers appartenant à l’ARC.

Ils demandent, enfin, au nouveau Comité directeur provisoire de ’’préparer la tenue du Congrès endéans six mois, à partir de la signature de la présente décision’’.

Yves KALIKAT
Forum des As

Laisser un commentaire

*