Share
RDC-G7 : Modeste BAHATI, un traître sous la pression de Kalev et Boshab trahit les siens

RDC-G7 : Modeste BAHATI, un traître sous la pression de Kalev et Boshab trahit les siens

Bahati par la voie de son chargé de Communication au sein de l’AFDC, fait une déclaration qui surprend tout le monde y compris le G7, qui dans leur dynamique de démission en masse, avait tout mis en musique.
Le nom de Modeste BAHATI était le premier sur la liste des gens qui devraient franchir le pas, au regard également de son rang de Ministre d’Etat, pour un retentissement important, afin de faire chavirer le gouvernement de Matata Ponyo.
Pourquoi ce revirement inattendu de dernière minute, qui dans son essence même, ressemble bien à une grande trahison envers ses compagnons ?
 
Peur des représailles de la part de Boshab  » 1 er ministre officieux  »  et de Kalev qui terrorisent tout le monde  ?  Où encore, une stratégie d’avoir les largesses, d’un régime qui tend vers sa fin ?
Où simplement, de sauver sa petite vie, et de ce qu’il reste de ce petit mangeur dans la bassine maculée, par tant des vies fauchées, par le régime qu’il cautionne et protège aujourd’hui. 
Ce qui est sûre, d’après les confidences de ceux qui nous ont balancé ces informations sur leur démarche de démissionner, ce petit professeur subit des pressions terribles, suivies des menaces caractérisées de mort. Est-ce que cela suffit pour baisser sa culotte ?
Il jettera l’éponge,  en réaffirmant son soutien à celui qui a en main, un pouvoir finissant,  » Joseph KABILA « .
Ce peureux Ministre de l’Economie Nationale, Modeste Bahati Lukwebo, soit disant, autorité morale de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), passe des nuits blanches, tiraillé, à la fois, par sa traîtrise envers les siens et surtout par l’appel pressant du ventre de la Kabilie…
 
En privé , le « professeur » Modeste Bahati, manipulé par un petit garçon venu du Rwanda, via l’Est de la RDC avec ses bottes de jardinier, dit qu’il est dans l’impossibilité de suivre le G7, compte tenu des menaces qui pèseraient sur lui, sur ses biens et sa famille. Un congolais effrayé, terrorisé par un envahisseur, dans son pays…C’est le bouquet ! 
 
Résultat de cette déloyauté manifeste, il serait terriblement détesté aujourd’hui, par ses amis d’infortune, les frondeurs qui ont été trahi par le manque de constance de ce petit ventripotent vil, sans personnalité.
 
Un traître restera toujours un traître…
Roger BONGOS

Laisser un commentaire

*