Share
RDC : Journée des morts : Kinshasa, malpropreté criante au cimetière de la Gombe

RDC : Journée des morts : Kinshasa, malpropreté criante au cimetière de la Gombe

La journée du 1er août a connu un double événement. Il s’agit de la fête des parents et de la journée des morts. Pour ce faire, dès les premières heures, les Membres des  familles et connaissances vont se recueillir sur les tombes de leurs proches qui ont quitté cette terre des hommes.  A Kinshasa, capitale de la RDC, la coutume a été respectée. Et, au Cimetière de la Gombe, où La Prospérité  a effectué  un tout petit  tour, la population s’indigne  de l’état de malpropreté qui y règne. Ainsi, en appellent-ils à la responsabilité des autorités Compétentes, afin de veiller sur ce lieu,  pourtant,  sacré.

A l’occasion de la journée mondiale des morts célébrées chaque 1er août de l’année, les cimetières de Kinshasa ont été envahis  par des personnes  venues de tous les  coins, pour se recueillir et  mettre les soins sur les tombes de leurs proches. S’agissant spécialement du cimetière de la Gombe, situé le long  du Boulevard du 30 juin, le constat est amer. Des personnes rencontrées sur place ont exprimé leurs peines et désolations quant à l’abandon à son triste sort,  de  ce lieu de repos éternel  des  êtres, pourtant,  chers.
Seules, les familles, amis et connaissances  s’occupent de l’entretien des tombes alors que  parmi ces morts, figurent ceux qui ont servi les pays à tous les niveaux, y compris  sous le drapeau  notamment, des Hauts Officiers  militaires. Sur cette liste, il faut également ajouter  les musiciens,  pasteurs, médecins, dirigeants  qui ont fait la fierté de la RDC en leurs temps.
Cependant, ils ont relevé le fait que ce lieu de repos ait été transformé en hôtel par les enfants dits  de la rue, communément appelés ‘’Shégués’’ qui utilisent les tombes comme infrastructures pour procréer.  Aussi, ont-ils remarqué des herbes qui y poussent, comme  dans un jardin alors que  la dernière demeure est  censée  être sacrée. Ici, au contraire, elle est profanée  par des pratiques déshonorantes en raison de   l’abandon des services habiletés à assurer  sa propreté et  protection. Pour ce faire, un vibrant appel a été lancé aux autorités compétentes, en vue de s’impliquer dans l’assainissement du cimetière de la Gombe ainsi que  de tous les autres cimetières de la Ville-Province de Kinshasa.
Gloria Mukwama
La Prospérité

Laisser un commentaire