Share
RDC:  KABILA SOMMÉ DE RENDRE LE TABLIER LE 19 DECEMBRE 2016.

RDC: KABILA SOMMÉ DE RENDRE LE TABLIER LE 19 DECEMBRE 2016.

RDC: KABILA SOMMÉ DE RENDRE LE TABLIER LE 19 DECEMBRE 2016.
Summary:
L'univers politique congolais bipolarisé ne s'apprête pas à des éclaircis pour un lendemain meilleur. Si pour certains, l'accord politique signé le 18 octobre représente l'ultime remède pour sortir le pays de l'impasse actuelle; d'autres notamment la plateforme '' le Rassemblement " des forces politiques et sociales acquises au changement, le G7 et l'Alternance pour la république estiment qu' étant donné que la machine soit déjà en marche légitimant et légalisant le glissement du président Joseph kabila, au-délà du délai constitutionnel, propose la mise en place d'un régime spécial, une solution comme seule préconisée à la cité de l'union africaine qui pietine les prescrits de la loi fondamentale.

0%

RDC: KABILA SOMMÉ DE RENDRE LE TABLIER LE 19 DECEMBRE 2016.

L’univers politique congolais bipolarisé ne s’apprête pas à des éclaircis pour un lendemain meilleur. Si pour certains, l’accord politique signé le 18 octobre représente l’ultime remède pour sortir le pays de l’impasse actuelle; d’autres notamment la plateforme  » le Rassemblement  » des forces politiques et sociales acquises au changement, le G7 et l’Alternance pour la république  estiment qu’ étant donné que la machine soit déjà en marche légitimant et légalisant le glissement du président Joseph kabila, au-délà du délai constitutionnel, propose la mise en place d’un régime spécial, une solution comme seule préconisée à la cité de l’union africaine qui pietine les prescrits de la loi fondamentale.

Face à cette situation, des voix s’élevent pour réclamer le départ de l’actuel chef de l’Etat au plutard le 19 Décembre 2016.
Une position soutenue toujours par le Mouvement de liberation du congo de Jean-pierre Bemba, qui refusant de prendre part aux assises organisées sous la facilitation d’Edem kodjo,ne jure que pour la tenue de la présidentielle dans le respect de la constitution en vue de l’alternance en Décembre 2016.
Emboîtant les pas à cette formation politique de l’opposition congolaise,les Mouvements citoyens et de la société civile parmi lesquels la lutte pour le changement, le collectif filimbi, le forum chemin de la paix, le Mouvement citoyen NASEMA SASA! ainsi que plus d’une centaine d’organisations des droits humains qui adhérent à la convocation d’un dialogue réllement inclusif, invitent le président de la République Joseph kabila à quitter ses fonctions au plutard le 19 Décembre 2016; la vacance doit être constatée et le président du sénat investi Président de la République par interim conformément aux dispositions des articles 75 et 76 de la constitution. Au cas contraire, le peuple se sentirait dans l’obligation de s’approprier l’article 64 de la constitution de la Rdc.
Marithé Yamate

Laisser un commentaire