Share
RDC :Kinshasa  213.000 enfants ne fréquentent pas l’école

RDC :Kinshasa 213.000 enfants ne fréquentent pas l’école

Plus de 213.000 enfants kinois de 6 à 11 ans sont en dehors de l’école, dont la moitié sont des filles.


Ces dernières sont pour la plupart concentrées dans le district de Tshangu. C’est ce qui ressort des statistiques livrées à l’occasion du lancement de la campagne provinciale d’inscription et de maintien des enfants de cette franche d’âge à l’école primaire, initiée par l’UNICEF, en partenariat avec le ministère provinciale de l’Education. Elle s’est tenue hier lundi 24 août 2015 à l’E.P « Betabe », dans la commune de Masina.

Parmi les facteurs de l’exclusion scolaire, a indiqué le délégué du Représentant Adjoint de l’Unicef, Arnauld Houndeganme, il y a notamment la pauvreté (faibles revenus) des parents, le coût élevé de la scolarisation, la dégradation des infrastructures scolaires, l’inégalité de genres liée aux us et coutumes, l’insuffisance des ressources humaines et des fournitures scolaires, la situation des enfants vivant avec handicap, le statut d’orphelin, l’insécurité, etc.

Pour relever le défi, a-t-il martelé, l’UNICEF compte faire inscrire plus de 250.000 enfants à l’école primaire par la stratégie de porte à porte, à travers des campagnes de sensibilisation dans différents coins de la capitale.

Hormis cela, cette structure a procédé à la distribution des kits scolaires dans les zones de résistance. Par ailleurs, elle appuie environ 300 écoles pour la prise en charge des enfants vulnérables, etc.

Dans le même ordre d’idées, Arnauld Houdeganme a salué les progrès significatifs réalisés par les différents partenaires, au cours des années antérieures, pour réduire la proportion d’enfants ne fréquentant pas l’école.

De son côté, Thérèse Olenga, ministre provinciale en charge de l’Education, a appelé tous les partenaires à s’impliquer dans ce travail de porte à porte, afin d’identifier les enfants en dehors de l’école et de les orienter vers les établissements scolaires les plus proches de leurs habitations.

Elle a profité de cette occasion pour rappeler certaines mesures prises par le ministère de l’Education, à savoir :

– réinstauration de la pratique du salut au drapeau avant l’entrée des classes dans toutes les écoles, dans le cadre de l’initiation à la nouvelle citoyenneté ;

– gratuité de l’inscription des enfants à l’école ;

– interdiction de la vente des fournitures scolaires à l’école;

– interdiction de chasser les élèves durant les premiers jours de la rentrée scolaire, pour non paiement des frais, manque d’uniforme ; etc.

– reconnaissance de deux couleurs dans l’accoutrement des élèves, le bleu et le blanc …

Comme solution aux problèmes soulevés ci-haut, le représentant de la province éducationnelle Kinshasa-Est a proposé la réduction du coût de minerval et autres frais, pour permettre à tous les enfants, même les plus démunis, d’accéder à l’école. Aussi, a-t-il suggéré l’amélioration des conditions socio-économiques du personnel enseignant afin qu’il donne le meilleur de lui-même dans l’exercice de son métier.

La cérémonie s’est clôturée par la remise des kits scolaires à la ministre provinciale en charge de l’Education qui les a, à son tour, transmis au personnel et aux élèves de l’E.P « Betabe ».

LE PHARE

Laisser un commentaire

*