Share
RDC: la commission d’audit note des «anomalies» dans le fichier électoral

RDC: la commission d’audit note des «anomalies» dans le fichier électoral

La commission d’audit du fichier électoral de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a noté samedi 1er août des «anomalies» portant notamment sur des doublons, des personnes enregistrées sans photo ou sans empreintes digitales.


 

Le Malien Saké Sangaré qui dirige cette commission n’a cependant pas donné d’indications chiffrées sur ces anomalies.

«Si les anomalies ont été limitées, c’est dû en grande partie au travail abattu par la Ceni», s’est contenté d’affirmer Saké Sangaré. Mais il avance avec prudence :

« A la date d’aujourd’hui je ne peux pas dire que le fichier est bon tant que nous n’avons pas terminé les opérations d’audit. C’est au terme des opérations d’audit que nous pourrons donner un jugement définitif ».

La commission qu’il dirige a publié son rapport à mi-parcours samedi 1er août. Il a promis la poursuite de l’audit du fichier électoral de la Ceni en septembre prochain.

«Les travaux doivent reprendre au mois de septembre et cette fois-ci nous allons approfondir les investigations par une analyse de différentes bases et aller au test biométrique pour identifier toutes les faiblesses à ce fichier afin d’y apporter des solutions », a expliqué Saké Sangaré.

Concernant l’enregistrement de nouveaux majeurs qui ne sont pas répertoriés dans le fichier actuel de la Ceni, il a invité la majorité et l’opposition à se mettre d’accord sur cette question dès à présent afin que la Ceni sache quoi faire. Une partie de la classe politique congolaise réclame l’enregistrement de nouveaux majeurs pour qu’ils participent aussi aux scrutins locaux et municipaux dont ils sont pour l’instant exclus.

radiookapi

Laisser un commentaire