Share
RDC :La déclaration de Fatima continue à suivre Ngokas

RDC :La déclaration de Fatima continue à suivre Ngokas

 

La réunion organisée le 6 août à la paroisse Notre Dame de Fatima, située dans la commune de la Gombe par des ressortissants de la nouvelle province du Kasaï Oriental vivant à Kinshasa, avait fait tâche d’huile à Mbuji-Mayi, où le gouverneur sortant a répliqué à travers une marche, le 8 août, à l’issue de laquelle il a pris la parole.


Et 24 heures après, une autre réplique avait été enregistrée par le biais de ses fidèles.

De l’avis de plusieurs observateurs, les arguments avancés à Mbuji-Mayi et à Kinshasa n’ont pas du tout égalé ceux de Fatima.

Alphonse Ngoy Kasanji, qui a aussi relayé les hommages rendus par les ressortissants du Kasaï Oriental au président Joseph Kabila sur certaines œuvres réalisées d’une incidence certaine sur le vécu des Est-kasaïens, n’a aligné aucun élément de taille pour contredire ce qui lui est reproché.

Les » wewa » et autres trafiquants, contraints au chômage à Kinshasa, avaient clairement salué le découpage territorial, les locomotives de la SNCC, les ponts, l’aérogare à N’djili, le bâtiment intelligent du Gouvernement, les bus de transport en commun, l’opérationnalisation de la Compagnie d’Aviation de la RDC… et autant d’œuvres qui n’ont pas été dénombrées.

Réitérant leur attachement à ces réalisations et projets de développement, les participants de Fatima se sont adressés au président Kabila en tant qu’autorité morale de la majorité présidentielle et initiateur du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD).

C’est surtout comme le garant de la paix, de l’harmonie et de la cohésion sociale, qu’ils lui ont demandé d’exiger à Ngoy Kasanji, l’actuel gouverneur sortant de la nouvelle province du Kasaï Oriental et Interfédéral du PPRD/Kasaï Oriental, le retrait de sa candidature à sa propre succession.

Ils reprochent à Ngokas l’exode de nombreux Kasaïens fuyant le triomphalisme gênant du négociant en diamants et autres pierres précieuses vers d’autres milieux de la RDC.

Ils rappellent le calvaire enduré par les femmes qui rejoignent leurs maris à Kinshasa, à bord de camions, au cours de voyages d’enfer, en mettant près de 20 jours, avec des bébés qui meurent en cours de route, des enfants souffrant de malnutrition et même des avortements à cause de ces longs itinéraires.

Pour avoir été à la base de cet exode, il lui a été attribué le pseudonyme de Jack Bauer, patronyme du personnage principal de la série tv américaine «24h chrono»,célèbre pour ses méthodes d’enquête expéditives,que malheureusement ses affidés ont manqué de justifier lors de la marche organisée à Mbuji-Mayi.

Organisées dans la précipitation, les deux manifestations n’ont pas obtenu l’effet escompté. Au contraire, elles ont enfoncé l’hideuse réputation de Ngokas, l’homme qui recherche à rempiler pour bien achever la MIBA, dont la concession est envahie par ses dragues.

Or, la nouvelle province du Kasaï Oriental ne vaut rien sans la relance de cette société minière. En plus, l’occasion lui était donnée aussi de bien justifier sa candidature à l’élection des gouverneurs comme indépendant. Pourquoi refuse-t-il de s’assumer comme PPRD ?

Par KerK

LA TEMPETE DES TROPIQUES 

Laisser un commentaire

*