Share
RDC : La désobéissance à la Kabilie ! L’Ituri, s’oppose à la nomination des commissaires spéciaux ?

RDC : La désobéissance à la Kabilie ! L’Ituri, s’oppose à la nomination des commissaires spéciaux ?

Les élus de l’Ituri  ne veulent pas de la nomination des commissaires spéciaux. Ils en ont fait part au Gouverneur de la province Orientale démembrée par une correspondance. 17 députés provinciaux sur 30 ont apposé leurs signatures sur cette lettre qui  invitait  aussi  Jean Bamanisa à venir en Ituri pour mettre fin à la controverse autour de la désignation des autorités de la DGRPO (Direction Générale de Recettes de la Province Orientale)/Ituri. 

Pour les proches de Bamanisa, c’est le lundi 5 octobre 2015 que cette missive est arrivée au gouvernorat de Kisangani. En réaction, le gouverneur Bamanisa s’est empressé d’y répondre favorable en programmant le voyage de Bunia. Depuis le mercredi 07  octobre 2015, le gouverneur de la province orientale séjourne en Ituri.

Lors d’une rencontre le vendredi 09 octobre à Bunia, les députés provinciaux ont confié à Jean Bamanisa la charge de plaider en faveur des élections du gouverneur et vice gouverneur auprès des instances nationales, nous a confié un de ses proches collaborateurs. Pour les représentants  du peuple iturien, la nomination des commissaires spéciaux est incompatible avec la logique de la décentralisation administrative consacrée dans la constitution de la RDC. Les ituriens refusent une province aux allures d’un cadeau empoisonné et sans réelle autonomie. Les filles et fils de l’Ituri tiennent à élire les dirigeants de leur jeune province en lieu et place de subir une imposition des autorités de Kinshasa.

Bien que cette position de députés provinciaux s’approche de la volonté exprimée par une large opinion de cette nouvelle province, certaines questions méritent d’être soulevées. Pourquoi les élus de l’Ituri ont-ils choisi de  transiter par Jean Bamanisa pour exprimer un point de vue supposé largement soutenu par leurs bases respectives? Etant presque tous membres des partis politiques de la Majorité Présidentielle, les élus de l’Ituri veulent-ils marcher à contre courant de leur plate-forme politique ?

Jean Bamanisa refait sa santé politique en Ituri

Profitant de son séjour iturien, Jean Bamanisa a multiplié des occasions pour prendre langue avec les différentes couches sociales de la place. Une manière pour lui de refaire sa santé politique fortement entamée dans cette partie du Congo depuis le démembrement de la province Orientale. Les jeunes, les députés provinciaux, les chefs de services étatique comme paraétatique, les membres de la Fédération des Entreprises du Congo, les membres du comité de sécurité… ont, tour à tour, conféré avec jean Bamanisa.  Pour sa part, la Fondation Bamanisa, une organisation qui soutien le gouverneur, en a profité pour faire des œuvres caritatives. Des dons en matériels ont été notamment octroyés aux hôpitaux de la place et de kits informatiques distribués aux autorités coutumières de l’Ituri.

La suspension des activités de la DRPO Ituri a été levée et la nouvelle équipe dirigeante de cette institution provinciale installée avec, à sa tête, le directeur Augustin Kisembo Bitamara. La brouille à la tête de la cité de Mogbwalu a été réglée avec la confirmation de l’Intérim de Jean Pierre Bikilisende.

Le gouverneur de la province Orientale démembrée met ainsi à profit son séjour en Ituri pour refaire sa santé politique. Etant sur la liste des candidats gouverneurs de province de l’Ituri, Jean Bamanisa a tout intérêt de s’investir pour soigner son image politique ternie dans cette entité administrative. La tâche ne lui sera pas facile dans cette contrée où plusieurs poids lourds politiques lorgnent aussi le fauteuil du gouvernorat.

Rappelons que depuis le mois de juillet 2015, l’opinion générale de l’Ituri était préparé à s’opposer à toute initiative du gouverneur Jean Bamanisa. Dès leur retour en Ituri, plusieurs députés provinciaux étaient monté au créneau pour exigé qu’aucun sous de cette nouvelle province ne parte encore à Kisangani et qu’aucun mot d’ordre ne vienne  de l’ancien chef lieu de la province Orientale, l’Ituri s’étant émancipé avec le démembrement.  Conséquences : les différents actes pris par Jean Bamanisa étaient contestés à Bunia et l’argent de l’Ituri bloqué par les élus qui entendaient le garder dans un compte jusqu’à la désignation  de leur gouverneur-.

En signe de protestation contre les mesures prises à partir de Kisangani, des manifestations des agents de certains services ont été observé ça et là en Ituri.  C’est le cas des agents du service de Transcom( transport et communication) et de la DGRPO qui avait même bruler des pneus devant leurs bureaux respectifs obligeant ainsi les services de l’ordre de les sceller. Une sorte de méfiance s’était installée entre Jean Bamanisa et une bonne frange des élus de l’Ituri.

Joska Kaninda

Laisser un commentaire