Share
RDC, la prison à ciel ouvert a rétabli l’Internet deux jours après les marches sanglantes anti-kabila

RDC, la prison à ciel ouvert a rétabli l’Internet deux jours après les marches sanglantes anti-kabila

Après avoir isolé les congolais en coupant les moyens de communication avec l’extérieur, le régime qui a gazé une maternité tuant des prématurés et nourrissons vient de se rendre compte que la vérité qu’on veut taire sort toujours…Les congolais sont à la croisée des chemins par rapport à leur histoire.

RDC, la prison à ciel ouvert a rétabli l’Internet deux jours après les marches sanglantes anti-kabila
Summary:
Après avoir isolé les congolais en coupant les moyens de communication avec l'extérieur, le régime qui a gazé une maternité tuant des prématurés et nourrissons vient de se rendre compte que la vérité qu'on veut taire sort toujours...Les congolais sont à la croisée des chemins par rapport à leur histoire.

0%

RDC, la prison à ciel ouvert a rétabli l'Internet deux jours après les marches sanglantes anti-kabila

User Rating: 0 (0 votes)

Après avoir isolé les congolais en coupant les moyens de communication avec l’extérieur, le régime qui a gazé une maternité tuant des prématurés et nourrissons vient de se rendre compte à ses dépens que la vérité qu’on veut taire sort toujours…Les congolais sont à la croisée des chemins par rapport à leur histoire et veulent en finir avec cette dictature particulièrement odieuse.

Le Congo ne sera plus comme avant avec la technologie de l’information où la vitesse de l’information circule à une vitesse grand “V”, et nul ne peut cacher la vérité instantanée qui accable les dictatures qui répriment leurs peuples dans le monde.

Internet a été rétabli mardi soir en République “démocratique” du Congo, après avoir été suspendu sur instruction des autorités “illégitimes” dans la nuit de samedi à dimanche avant des manifestations interdites et réprimées, a constaté l’AFP.

Les messageries sur les réseaux sociaux ont repris mardi en soirée, après les échanges de SMS.

“Orange pourra procéder à la réouverture des services SMS à 18h00 et internet mobile à partir de 21h30”, avait annoncé la filiale congolaise de la société française dans un message à ses abonnés. D’autres opérateurs n’ont rien dit.

Les autorités congolaises avaient “instruit” les opérateurs de couper l’accès à internet dans la nuit de samedi à dimanche à la veille de marches contre le maintien au pouvoir de l’imposteur qui porte le nom de Joseph Kabila par usurpation, a indiqué à l’AFP un responsable d’une société de télécommunication. La coupure a été effective autour de minuit.

Internet avait également été coupé avant les précédentes marches du dimanche 31 décembre.

La répression des marches de dimanche a fait six morts à Kinshasa, selon un bilan “provisoire” des Nations unies et de l‘église.

Lors de précédentes manifestations réprimées en janvier 2015, les autorités avaient coupé internet pendant plusieurs jours, après avoir constaté que les usagers se partageaient en temps réel des images de tués et de blessés, affirmant qu’il s’agissait de victimes de ces troubles.

Des habitants de Bukavu ou Goma dans la région du lac Kivu (est) ont utilisé les réseaux du Rwanda voisin pendant les coupures.

AFP

Laisser un commentaire