Share
RDC : L’Allemagne remet le couvercle : L’Ambassadeur, Dr. Wolfgang Manig, dit en substance : « Nous attendons que les élections en RDC soient organisées dans le délai constitutionnel »

RDC : L’Allemagne remet le couvercle : L’Ambassadeur, Dr. Wolfgang Manig, dit en substance : « Nous attendons que les élections en RDC soient organisées dans le délai constitutionnel »

L’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en République démocratique du Congo, Dr. Wolfgang Manig, a reçu une frange de journalistes congolais hier, jeudi 1er octobre, dans sa résidence. C’était pour leur faire part de la grande manifestation prévue ce vendredi 02 octobre 2015 à l’occasion du 25e anniversaire de la fête de l’Unité allemande, commémorée en principe le 03 octobre de chaque année. Le jour de l’Unité allemande est la fête nationale allemande qui est célébrée depuis 1990.

Devant les professionnels des médias, le diplomate allemand a passé en revue toutes les situations qui peuvent concerner son pays tant sur le plan international que de sa coopération bilatérale avec la Rd Congo. Et voire des questions d’actualité politique en RDC, même s’il ne les a pas vraiment abordées en profondeur.

Par rapport à cette situation actuelle de la RDC, marquée par des agitations politiques, l’ambassadeur Wolfgang Manig a indiqué lors de ses échanges avec la presse que son pays l’Allemagne observe et accompagne les discussions sur le processus électoral. « Nous avons vu la lettre du G7. Nous avons aussi noté la réaction de la Majorité au pouvoir ».

Quant à la position de son pays face à cette situation, il affirme que l’Allemagne attend que les élections en Rd Congo soient organisées dans le délai constitutionnel. Pour l’Allemagne, a-t-il souligné, toutes les élections sont nécessaires. Mais, pour la stabilité du pays, les élections présidentielle et législatives sont prioritaires, précise le Dr Wolfgang Manig.

Il a en outre expliqué que la contribution de l’Allemagne au financement du processus électoral en Rd Congo est canalisée à l’Union européenne. « L’Allemagne est prête à prendre ses responsabilités. Nous sommes un pays fort. Nous sommes dans l’Union européenne qui constitue notre force économique », a déclaré l’ambassadeur allemand en RDC.

L’unité allemande est un grand succès

Signalons qu’auparavant, le diplomate allemand avait signifié que la fête de l’Unité allemande est le signe de la volonté pour la liberté, la démocratie et l’état de droit et la non-violence à laquelle aspirent tous les peuples du monde. Pour rappel, les deux parties de l’Allemagne étaient séparées pendant plusieurs années. Aujourd’hui, elles sont unifiées grâce à une révolution pacifique, a dit l’ambassadeur Manig. « C’est un grand succès. C’est un grand exploit ».

Dans son entretien avec la presse, il a expliqué la position actuelle de l’Allemagne au sein de l’Union européenne, sa force, ses réformes, son économie, etc. Aussi, la place de l’Allemagne dans la résolution de différentes crises dans le contient européen, mais aussi en Syrie, en Afghanistan, en Afrique du Nord, etc.

Abordant la question des migrations, le Dr Wolfgang Manig a fait savoir que celles-ci découlent des violences causées par des mauvais gouvernements. « Les réfugiés sont les bienvenus en Allemagne et nous avons des structures d’intégration. Nous sommes en train de régulariser notre administration de l’immigration. On a besoin de la solidarité européenne », a-t-il déclaré en saluant les efforts du Gouvernement congolais pour gérer les déplacés internes.

Pour la réforme du système administratif congolais

L’ambassadeur allemand a également parlé des relations bilatérales entre son pays et la RDC, lesquelles ont été marquées cette année par des visites des autorités gouvernementales de la RDC en Allemagne et celles du gouvernement allemand en RDC. Il a signifié qu’il y a un développement encourageant de ces relations bilatérales entre les deux Gouvernements dans le domaine économique avec l’accroissement des investissements allemands en RDC.

Cependant, il a déploré les tracasseries au niveau de l’administration congolaise qui ne favorisent pas les investissements allemands en RDC et qui font que les relations économiques entre les deux pays ne soient pas probantes. C’est ainsi qu’il a exhorté les autorités congolaises compétentes de réformer le système administratif et de réduire la bureaucratie.

L’ambassadeur Wolfgang Manig souhaite également le développement des échanges culturels entre les deux pays, entre le peuple congolais et le peuple allemand. Il a par ailleurs fustigé le manque de coopération entre les FARDC et la Monusco dans l’opération Sukola II qui consiste à la neutralisation des rebelles hutu-rwandais des FDLR dans la province du Nord-Kivu. Il a demandé aux autorités congolaises de revoir leur décision pour la reprise de ladite coopération, afin que la paix revienne vite dans cette province martyrisée depuis des décennies, en vue de la relance de l’écotourisme dans la région. Il n’a pas oublié de commenter la condamnation des dirigeants FDLR en Allemagne.

Lepetit Baende
L’Avenir

Laisser un commentaire

*