Share
RDC: L’Angola réaffirme son soutien aux initiatives de paix dans la région des Grands Lacs 

RDC: L’Angola réaffirme son soutien aux initiatives de paix dans la région des Grands Lacs 

RDC:MANUEL DOMINGOS VICENTE, INTERVENANT AU SOMMET DES GRANDS LACS AU CONGO DÉMOCRATIQUE


La République d’Angola a réitéré mercredi à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, son engagement dans l’établissement de la paix et la stabilité dans les pays de la région des Grands Lacs.

C’est ce qu’a affirmé le vice-président de la République d’Angola, Manuel Vicente, en intervenant en représentation du Chef de l’Etat angolais, José Eduardo dos Santos, à l’ouverture de la conférence sur l’investissement privé dans la région des Grands Lacs, qui se déroule jusqu’au jeudi à Kinshasa.

Pour Manuel Vicente, le climat d’instabilité dans la région des Grands Lacs ne contribue pas à la sécurité et au développement, soulignant que des efforts continueraient à être déployés pour la pacification urgente dans l’est de la RDC, au Soudan du Sud, en  République centrafricaine et au Burundi, car il jugeait nécessaire la stabilité dans toute la région pour atteindre le développement.

Toutefois, le vice-président angolais a félicité les pays concernés pour les  progrès dans le processus de paix.

Il estime que la conférence, qui a pour but de promouvoir l’investissement privé dans la région, peut contribuer à la mobilisation et à l’attraction des ressources pour diversifier l’économie des Etats membres et le bien-être de la population.

« En fait, la région est potentiellement l’une des plus riches dans le monde, avec d’énormes ressources naturelles, des terres arables, des ressources en eau abondantes, avec une population jeune de plus en plus instruite et un gouvernement qui confie de plus en plus aux entreprises», a précisé le vice-président de la République.

Il a considéré l’agriculture, les technologies de l’information et la communication, les infrastructures, l’exploitation minière, l’énergie et le tourisme comme des domaines moteurs de la croissance économique et qui offraient d’excellentes opportunités d’investissement à l’entreprise privée.

Selon Manuel Vicente, cette région d’environ 370 millions d’habitants des 12 Etats membres de la région des Grands Lacs est un marché dynamique et très intéressant pour lequel les potentiels investisseurs devraient être encouragés à y investir, par le biais de l’approbation, dans chaque pays, d’une législation moderne qui facilite la réalisation des affaires.

 

Laisser un commentaire