Share
RDC: l’ARC suspend Lucie Kipele nommée ministre du Genre

RDC: l’ARC suspend Lucie Kipele nommée ministre du Genre

L’Alliance pour le renouveau du Congo (ARC), l’un des sept partis du G7, a annoncé la suspension de la députée Lucie Kipele nommée ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant après le remaniement du gouvernement. Un communiqué de ce parti parvenu jeudi 1er octobre à Radio Okapi indique que Lucie Kipele a été suspendu du comité directeur du parti et ne peut plus engager ni parler au nom de l’ARC.

Dans ce communiqué, l’ARC fait savoir qu’il n’a pas de représentant au sein de l’actuel gouvernement.

« Comme l’ARC a été exclu [de la Majorité présidentielle], on ne peut pas comprendre que le même parti puisse avoir un ministre au sein de ce gouvernement », explique Hubert Tetika, porte-parole du parti.

L’ARC est l’un des sept partis politiques exclus de la Majorité présidentielle après une lettre adressée au chef de l’Etat à qui ils demandent de respecter la constitution pour les prochaines élections.

Après l’exclusion de ces partis, rappelle Hubert Tetika, « le bureau politique de la Majorité présidentielle a enjoint à quiconque appartenant à l’un ou l’autre de ces sept partis et qui occuperait un poste de responsabilité obtenu dans le cadre de cette famille politique de présenter sa démission ».

Le porte-parole de l’ARC trouve « anormal et incompréhensible » que le même bureau politique de la MP ait demandé aux membres des partis exclus de désavouer leur chef de parti pour continuer à exercer leur fonction.

Pour Hubert Tetika, les membres du G7 ne peuvent pas continuer à revendiquer leur appartenance à leurs partis politiques et continuer à siéger dans une structure dont leurs partis sont exclus.

Laisser un commentaire

*