Share
RDC : Le diplôme d’Etat délivré par la RDC désormais accepté par la Belgique

RDC : Le diplôme d’Etat délivré par la RDC désormais accepté par la Belgique

La Belgique vient de reconnaître l’équivalence du diplôme d’Etat délivré par le gouvernement congolais à travers son ministère de l’Enseignement primaire et secondaire, a annoncé mardi 20 octobre, le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, au cours d’une séance d’évaluation des activités sectorielles du gouvernement, dans le volet de l’éducation, organisée mardi à Kinshasa, dans le jardin de la primature.

« Avant d’arriver à cette décision,a indiqué le Premier ministre, des inspecteurs belges dans le domaine de l’éducation sont venus à plusieurs reprises en République démocratique du Congo où ils ont apprécié les efforts fournis par le gouvernement dans le sens de l’amélioration de l’enseignement national et ont reconnu l’équivalence des titres scolaires délivrés au pays ».

Auparavant, Matata Ponyo a indiqué que le président de la République, Joseph Kabila Kabange, considère toujours l’éducation comme une priorité des priorités et rappelé que le budget de l’éducation est aujourd’hui de 16% du budget national.

Cette séance d’évaluation des activités sectorielles du gouvernement dans le secteur de l’éducation présidée par le Premier ministre a regroupé quatre ministères, à savoir, les ministères de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), de l’Enseignement technique et professionnel (ETP), de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et celui des Affaires sociales qui ont eu à présenter chacun les principales réalisations, les défis à relever et les perspectives d’avenir.

Présentement, l’enseignement en RDC, tous secteurs confondus, compte 600.000 enseignants publics et 100.000 privés, pour 17.000.000 d’élèves et 500.000 étudiants, indique-t-on.

ACP

1 CommentaireSur cette publication

  1. François Cirume

    Voilà l’une des plus heureuses nouvelles que j’ai reçues cette année. Nous sommes enfin reconnus à l’étranger, et c’est là un pas de géant.

    Répondre

Laisser un commentaire