Share
RDC : Le valet de Kabila, Aubin Minaku rassure l’ONU de l’implication de la RDC dans la lutte contre les MNT

RDC : Le valet de Kabila, Aubin Minaku rassure l’ONU de l’implication de la RDC dans la lutte contre les MNT

Le Président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku  a rassuré la délégation de la Task force inter-agence des Nations unies sur les maladies non-transmissibles (MNT), de l’implication de la RDC dans la lutte contre les MNT au cours d’une audience qu’il a accordée à cette dernière, en marge de sa visite effectuée du 13 au 17 juillet dernier à Kinshasa.

Selon un document de l’OMS parvenu mercredi 22 juillet à l’ACP, M. Minaku s’est engagé, au cours de cette rencontre, à remettre sur la table du Bureau de la Chambre basse du Parlement l’avant-projet de loi anti-tabac.

Pour sa part, le Dr Steven Velabo Shongwe, Conseiller régional de l’OMS pour l’Afrique en charge des MNT, qui conduisait la délégation, a plaidé pour « l’appui et l’implication personnelle du Président de l’Assemblée nationale en vue de la mise sur pied d’une structure efficace de riposte multisectorielle contre les MNT, incluant plusieurs secteurs et acteurs sur le modèle du Plan national multisectoriel de lutte contre le VIH/Sida (PNMLS). »

Il a indiqué que « L’engagement à un haut niveau et le travail en synergie impliquant tous les acteurs, dans le cadre d’une approche multisectorielle, ainsi que la sensibilisation de l’ensemble de la population face aux facteurs de risque comportementaux causant la plupart des MNT, seront un signal fort que la RDC pourrait donner pour réduire la charge de la morbidité due à l’épidémie desdites maladies». il s’agit notamment decancer, de maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, diabète etc…

Près de 25% des congolais sont à risque pour développer les MNT

Selon le même document, les maladies non transmissibles sont aujourd’hui la première cause de décès dans le monde, y compris en RDC. Les statistiques officielles au niveau national, indiquent que la probabilité de mourir d’une MNT en RDC est de près de 25% (une personne sur 4). Le taux de mortalité dû aux principales MNT a considérablement augmenté en RDC au cours de la dernière décennie  – de 2000 à 2012, allant de 50,000 à presque 80,000 décès parmi les hommes (une augmentation de 60%) et d’environ 48,000 à 75,000 décès parmi les femmes (une augmentation de 56%).
Kinshasa, 22/07/2015 ACP

Laisser un commentaire