Share
RDC : Les filles mères à Kinshasa, tout un combat ! Le gouvernement a démissionné, les ONG sont là…

RDC : Les filles mères à Kinshasa, tout un combat ! Le gouvernement a démissionné, les ONG sont là…

Le président de l’ONG «  Association pour la formation, l’encadrement et la réinsertion des jeunes désœuvrés » (AFEREJE), Louis Akpokete Malonga Zico, a appelé jeudi à Kinshasa à l’encadrement urgent des filles-mères occupant le Complexe sportif de Bandalungwa et de Kintambo dit espace « COSBAKIN », à l’issue d’une visite effectuée sur ce site de fortune.

Akpokete Malonga Zico a justifié cet appel par le fait que ces filles-mères oisives, qui résident depuis plusieurs années sur ce site de fortune avec leurs parents sinistrés et leurs progénitures, vivent dans l’extrême pauvreté. Cette situation pousse la plupart d’entre elles sans moyens de subsistance à se livrer à la prostitution avec le risque de contamination et de propagation des IST/SIDA (infections sexuellement transmissibles), a-t-il dit.

Quant à leurs enfants non scolarisés, ils risquent de devenir une bombe à retardement pour la société. Pour éviter que cette poudrière ne puisse exploser à tout moment avec tous les dégâts imaginables dus aux effets pervers de la délinquance juvénile, car « ventre affamé n’a point d’oreilles », il est urgent de prévenir cette situation par un encadrement adéquat de cette jeunesse, a martelé M. Akpokete Malonga Zico.

Le président de l’AFEREJE a, au nom de ses collaborateurs, sollicité l’intervention des autorités de la ville de Kinshasa, des ONG et des hommes de bonne volonté dans l’encadrement de ces personnes vulnérables, laissées à leur triste sort et vivant dans une promiscuité crasseuse.

Il a suggéré de procéder en priorité à leur encadrement professionnel, à l’inscription de leurs enfants dans des écoles et à leur initiation à la planification familiale, parce que la sécurité publique en dépend à court et long terme.

ACP

Laisser un commentaire

*