Share
RDC: Moïse Katumbi dénonce le « cynisme » du président Kabila et appelle les Congolais à résister

RDC: Moïse Katumbi dénonce le « cynisme » du président Kabila et appelle les Congolais à résister

« L’application contraire à l’esprit et à la lettre de l’accord de la Saint-Sylvestre illustre encore une fois le cynisme de Joseph Kabila et son irrespect du peuple congolais », réagit dimanche, par communiqué, depuis Marrakech, l’opposant Moïse Katumbi, qui appelle ses compatriotes à « résister ».

RDC: Moïse Katumbi dénonce le « cynisme » du président Kabila et appelle les Congolais à résister
Summary:
"L'application contraire à l'esprit et à la lettre de l'accord de la Saint-Sylvestre illustre encore une fois le cynisme de Joseph Kabila et son irrespect du peuple congolais", réagit dimanche, par communiqué, depuis Marrakech, l'opposant Moïse Katumbi, qui appelle ses compatriotes à "résister".

0%

RDC: Moïse Katumbi dénonce le "cynisme" du président Kabila et appelle les Congolais à résister

« L’application contraire à l’esprit et à la lettre de l’accord de la Saint-Sylvestre illustre encore une fois le cynisme de Joseph Kabila et son irrespect du peuple congolais », réagit dimanche, par communiqué, depuis Marrakech, l’opposant Moïse Katumbi, qui appelle ses compatriotes à « résister ».

Il fustige ainsi la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, « un homme qui a été exclu de son parti politique, l’UDPS, et qui ne fait donc plus partie du ‘Rassemblement' ». « L’accord de la Saint-Sylvestre stipulait que le Premier ministre devait être présenté par le ‘Rassemblement' », rappelle l’homme d’affaires, en déplacement au Maroc avec son club de football du TP Mazembe. « Par ailleurs, Monsieur Kabila n’avait pas le droit de nommer le Premier ministre avant la signature de l’arrangement particulier qui devait fixer les modalités de l’application de l’accord. »

Cet accord avait en outre été signé « pour mettre fin à la crise artificiellement créée par Monsieur Kabila et sa famille politique dans leur refus délibéré d’organiser les élections dans les délais constitutionnels », ajoute-t-il.

« Le moment est donc venu, pour nous, Congolais, de relever le défi de tous les peuples libres en nous inscrivant dans cet exaltant et permanent combat contre la tyrannie, l’injustice et l’oppression », exhorte M. Katumbi, qui appelle ses compatriotes et la communauté internationale à ne pas reconnaître le nouveau gouvernement.

Il invite aussi les Congolais « à marcher pacifiquement et à répondre massivement aux mots d’ordre du ‘Rassemblement’ pour mettre un terme à ce pouvoir répressif et illégitime qui a décidé de gouverner le pays par défi », dès lundi et jusqu’au 24 avril, date anniversaire de l’instauration du multipartisme.

Belga

Laisser un commentaire

*