Share
RDC: Mongala  consensus autour de la direction de la province

RDC: Mongala consensus autour de la direction de la province

Le futur gouverneur de la nouvelle province de la Mongala devrait sortir d’un territoire différent de celui du vice-gouverneur.


Quant au président de l’Assemblée provinciale, il devrait provenir d’un territoire différent de celui du gouverneur et de celui du vice-gouverneur. C’est la gouvernance sous le régime « consociatif ». Tel est le consensus auquel ont abouti les participants, environ trois cents, au « Forum Economique de la Mongala », organisé du 15 au 16 août 2015 à Lisala. On a compté, parmi eux, des députés nationaux, des professeurs d’université venus de Kinshasa et de Kisangani, des administrateurs de territoires, des chefs de secteurs ainsi que plusieurs notabilités tant nationales, provinciales que locales. Comme voulu par ses initiateurs, ce forum visait le rassemblement des filles et fils de la Mongala autour d’un objectif : l’envol politique, économique et social de leur province. A cet effet, le principe de l’équilibre géopolitique au sommet de la province est acquis. S’agissant du volet économique, une recommandation expresse a été adoptée au sujet de l’organisation et de la multiplication des marchés et sites de négoce aux quatre coins de la nouvelle province, en vue la commercialisation des produits de l’agriculture, de la pêche et de la chasse, de manière à réduire le commerce informel. Les participants ont également suggéré une coopération intensive avec les six provinces voisines de la Mongala, dont certaines partagent une frontière commune avec le Congo/Brazzaville, la République Centrafricaine et le Sud-Soudan, ce qui devrait favoriser son entrée dans cet espace commercial sous-régional. L’Agriculture, les routes et la voie) fluviale sont la clef du développement de la Mongala. Dans le cadre de la promotion de l’élevage, les participants au Forum économique de la Mongala ont préconisé la domestication des espèces animales sauvages telles que l’escargot, la tortue, le sanglier, la grenouille, etc… ainsi que celle des insectes nutritifs tels que le grillon, l’abeille. L’idée de la création et de l’implantation, à Lisala, d’une université thématique bio-agronomique a été vivement encouragée. Au terme de la rencontre de Lisala, il a été constaté une ferme volonté des ressortissants de la Mongala de construire une province viable, capable de faire le bonheur de ses, filles et fils. Par Kimp

LE PHARE

Laisser un commentaire