Share
RDC : MOT DE CLOTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE DES FINANCES EXCELLENCE MONSIEUR LE VICE-PREMIER MINISTRE…

RDC : MOT DE CLOTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE DES FINANCES EXCELLENCE MONSIEUR LE VICE-PREMIER MINISTRE…

Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre ;
Messieurs les Ministres et chers Collègues ;
Monsieur le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement en RD Congo ;
Messieurs les Représentants des Organisations Patronales privées ;
Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux ;
Mesdames et Messieurs


 

Nous voici à la fin de cette cérémonie qui nous a réunis pour la signature, avec la Banque Africaine de Développement, de cet accord de financement de 53,5 millions de dollars américains, sous forme de don, destinés à couvrir le projet d’appui au développement du secteur privé et à la création de l’emploi.
Laissez-moi, une fois de plus, vous remercier d’avoir rehaussé de votre présence cette cérémonie, témoignage de l’importance que nous accordons tous au projet, objet de ce financement.

En effet, comme les orateurs qui m’ont précédé viennent de le souligner, la promotion d’une croissance inclusive, condition sine qua non pour réduire significativement le niveau de pauvreté dans notre pays, passe par le développement du secteur privé, en général, et en particulier, par l’émergence de petites et moyennes entreprises et industries, à même de créer des emplois pour les jeunes et d’autonomiser les femmes qui en seraient les initiatrices.
Ce projet arrive à point nommé dans la mesure où il contribue, dans une approche intégrée et structurante, à créer les conditions du développement du secteur privé et de la promotion de l’entreprenariat, féminin en particulier.
Dans ce cadre, les différents axes du projet visent :
– à aider à la consolidation du climat des affaires ;
– à appuyer les structures de soutien et de promotion du secteur privé ;
– à doter nos jeunes des compétences à même de faciliter leur employabilité ;
– et enfin à favoriser la promotion des incubateurs d’entreprises ainsi que l’autonomisation des femmes.
Il s’agit donc d’un projet multisectoriel, appuyant la poursuite des efforts d’amélioration du Climat des affaires, la consolidation de l’opérationnalisation du Guichet unique de création d’entreprises, le renforcement des capacités de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, ANAPI, de l’Office de Promotion de Petites et Moyennes Entreprises du Congo, OPEC, de l’Institut National de Préparation Professionnelle, INPP, de la Faculté polytechnique de Lubumbashi, de l’Office National de l’Emploi, ONEM et de la Fédération des Entreprises du Congo, FEC.
Je saisis l’occasion de cet événement pour renouveler, en ma qualité de Gouverneur pays auprès de la Banque Africaine de Développement, l’expression de la gratitude du Gouvernement de la RD Congo à cette Institution pour tout le soutien financier apporté, sous forme des dons ou des prêts, à notre pays dans le financement des projets multiformes visant à améliorer les conditions de vie de nos populations.
J’encourage les experts de la partie nationale qui ont contribué à la préparation et à la négociation de cet accord, à continuer à servir notre Pays et à mériter ainsi de la confiance de la Nation.
Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre ;
Messieurs les Membres du Gouvernement, chers collègues,
Mesdames et Messieurs,
Il ne me reste plus qu’à demander aux équipes de mise en œuvre dudit projet à se mettre au travail pour son exécution.
J’ai ainsi noté que la gestion du projet est placée sous la tutelle du Ministère du Plan et Suivi de la Révolution de la Modernité, et que l’organe d’exécution du projet sera la Cellule de gestion du Projet de Mobilisation et de Revitalisation des Ressources Humaines, PMR-RH, logée au sein de la Direction du Secrétariat des Fonds de contrepartie de ce Ministère.
Du côté du Ministère des Finances, les services commis au suivi des projets devront, sans plus tarder, collaborer afin que soient remplies les conditions de premier décaissement.
Il s’agira notamment de fournir la preuve :
– de la mise en place du Comité de Pilotage du Projet ainsi que de la désignation de ses membres ;
– de la confirmation de la Cellule d’exécution du Projet PMR- RH, comme structure d’exécution du projet et de la nomination de ses membres ainsi que des points focaux dans chaque structure bénéficiaire ;
– de l’ouverture d’un compte spécial au nom du projet dans une banque commerciale locale.
Enfin, j’exhorte les équipes de mise en œuvre du projet à collaborer avec la Cellule de suivi des Programmes et projets du Ministère des Finances afin d’élaborer un plan de travail et un budget annuel, un plan de passation des marchés et un tableau prévisionnel des décaissements, l’objectif étant de respecter les directives en matière de décaissements et d’éviter les dépenses inéligibles.Je vous remercie de votre aimable attention.

FORUM DES AS

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.