Share
RDC : ouverture d’une enquête judiciaire contre le député Clément Kanku impliqué dans la mort des experts onusiens

RDC : ouverture d’une enquête judiciaire contre le député Clément Kanku impliqué dans la mort des experts onusiens

Le procureur général de la République démocratique du Congo, Flory Kabange, a annoncé ce mardi à Kinshasa, l’ouverture d’une enquête sur les révélations du quotidien américain New York Times mettant en cause le député national Clément Kanku sur son implication dans les exactions liées à la milice Kamwena Nsapu, au Kasaï-Central.

RDC : ouverture d’une enquête judiciaire contre le député Clément Kanku impliqué dans la mort des experts onusiens
Summary:
Le procureur général de la République démocratique du Congo, Flory Kabange, a annoncé ce mardi à Kinshasa, l'ouverture d'une enquête sur les révélations du quotidien américain New York Times mettant en cause le député national Clément Kanku sur son implication dans les exactions liées à la milice Kamwena Nsapu, au Kasaï-Central.

0%

RDC : ouverture d'une enquête judiciaire contre un député impliqué dans la mort des experts onusiens

User Rating: 0 (0 votes)

Le procureur général de la République démocratique du Congo, Flory Kabange, a annoncé ce mardi à Kinshasa, l’ouverture d’une enquête sur les révélations du quotidien américain New York Times mettant en cause le député national sur son implication dans les exactions liées à la milice Kamwena Nsapu, au Kasaï-Central.

Clément Kanku, député de l’opposition est soupçonné d’être en complicité avec les miliciens de Kamwena Nsapu qui sévit au centre du pays depuis le dernier trimestre 2016. Dans une publication au courant de la semaine, le journal américain “New York Times” fonde ses accusations sur base des écoutes téléphoniques trouvées sur l’ordinateur portable de la chercheuse suédoise Zaida Catalan, tuée avec son collègue Michael Sharp en mars dernier près de Tshimbulu, au Kasai-Central.

A en croire le journal américain, le meurtre de ces deux experts de l’ONU aurait été commandité par ce député de l’opposition originaire de cette même province du Kasaï-Central.

Lors de la conférence de presse à Kinshasa ce mardi, Flory Kabange a dit avoir écrit au président de l’Assemblée nationale pour lui permettre de faire tout ce qu’il peut dans le cadre de son travail concernant le député impliqué dans cette affaire.

Samedi dernier à Kinshasa, le colonel Odon Makutu, avocat général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), a annoncé lors d’une conférence de presse, l’ouverture prochaine du procès de deux personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’assassinat de deux experts de l’ONU dans la province du Kasaï-Central, dans le centre du pays.

Les corps de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan ont été retrouvés en mars dernier après avoir disparu alors qu’ils enquêtaient sur les violations des droits de l’Homme dans la province du Kasaï-Central, où l’armée et les miliciens de Kamwena Nsapu s’affrontent.

Selon l’ONU, ces conflits qui durent depuis plus de huit mois dans cette partie du pays ont déjà provoqué le déplacement de plus d’un million de personnes. Les violences ont commencé au Kasaï-Central et dans des provinces voisines, dont le Kasaï, le Kasaï-Oriental, le Lomami et le Sankuru.

Laisser un commentaire