Share
PENURIE D’EAU DANS PLUSIEURS QUARTIERS DE KINSHASA EN RDC: DES ROBINETS QUI SERVENT DE DECOR

PENURIE D’EAU DANS PLUSIEURS QUARTIERS DE KINSHASA EN RDC: DES ROBINETS QUI SERVENT DE DECOR

PENURIE D’EAU DANS PLUSIEURS QUARTIERS DE KINSHASA EN RDC: DES ROBINETS QUI SERVENT DE DECOR
Summary:
L'eau,cette denrée si importante pour la vie humaine continue de se raréfier dans plusieurs quartiers de la capitale congolaise.A kinshasa, cette population qui doit quotidiennement faire face aux diverses difficultés dues au manque de l'essentiel d'une vie normale entre autre le manger, le vêtir, l'accès au soins adéquats de santé, la scolarisation des enfants tant au niveau primaire qu'au niveau secondaire et universitaire,le chomage...; elle doit aussi se confronter à la pénurie d'eau potable de plus en plus récurrentes.

0%

PENURIE D'EAU DANS PLUSIEURS QUARTIERS DE KINSHASA EN RDC: DES ROBINETS QUI SERVENT DE DECOR

L’eau,cette denrée si importante pour la vie humaine continue de se raréfier dans plusieurs quartiers de la capitale congolaise.

A kinshasa, cette population qui doit quotidiennement faire face aux diverses difficultés dues au manque de l’essentiel d’une vie normale entre autre le manger, le vêtir, l’accès au soins adéquats de santé, la scolarisation des enfants tant au niveau primaire qu’au niveau secondaire et universitaire,le chomage…; elle doit aussi se confronter à la pénurie d’eau potable de plus en plus récurrentes.

KINSHASA AVEC LA REGIDESO C'EST LA GRANDE SOUFFRANCE
KINSHASA AVEC LA REGIDESO C’EST LA GRANDE SOUFFRANCE

Une situation qui demeure en dépit des réclamations formulées à l’endroit de l’autorité compétente qui, du reste,ne cesse de faire la sourde-oreille abandonnant ainsi cette population à son triste sort. Dans la plupart des coins de la ville, les habitants s’ils ne se trouvent obligés d’effectuer de longs trajets pour s’approvisioner en cette  denrée si indispensable pour la santé, ils doivent attendre patiemment la tombée de la dame la pluie pour en cueillir.

A Binza-ozone, par exemple, un quartier parmi plus d’une dizaine que compte  Ngaliema,la commune présidentielle, les robinets ne sortent plus de l’eau que si  tard dans la nuit; obligeant parfois les occupants de recourir à l’eau de la source naturelle souvent mal entretenue avec tout risque de contamination aux maladies diarrhéiques d’origine hydrique.
Dans l’entre-temps, l’entreprise publique chargée de fournir de l’eau potable à la population en contrepartie de la paie des factures équivalent à la  consommation mensuelle, ne se soucie que de harceller son client sans aucune volonté de le servir. La populatiin crie son ral-bol.
Marithé Yamate

Laisser un commentaire