Share
RDC : Plus de 1000 femmes dépistées du col de l’utérus à Kinshasa au centre hospitalier Mont-Amba

RDC : Plus de 1000 femmes dépistées du col de l’utérus à Kinshasa au centre hospitalier Mont-Amba

Plus de Mille femmes (1000) ont été dépistées gratuitement du col de l’utérus au Centre hospitalier Mont-Amba depuis le début de la campagne d’examens gratuits qui a débuté il y a quelques mois, dans la commune de Lemba à Kinshasa a indiqué jeudi 4 février le Dr. Mutombo Baleka, gynécologue aux Cliniques universitaires de Kinshasa, au cours d’un entretien avec un journaliste de l’ACP.
Le Dr. Mutombo, qui s’exprimait en marge de la journée mondiale contre le cancer célébrée le 04 février de chaque année, a indiqué que la campagne de dépistage qu’ organise le centre jusqu’ au mois de juin, vise à prévenir le cancer du col de l’utérus chez les femmes et les jeunes filles âgées de 25 ans ou plus en vue de lutter contre cette tumeur maligne qui se développe au niveau du col de l’utérin.
Le Centre Mont-Amba, en collaboration avec les CUK et des chercheurs de l’Université d’Anvers en Belgique, met également à la disposition des patients un test approprié pour la prévention du cancer du col de l’utérus et assure la prise en charge des lésions près cancéreuses, a précisé le médecin, indiquant que le taux de mortalité du au cancer est élevé en Afrique sub-saharienne et aux pays à revenu faible faute de manque de programme de dépistage.
Elle a invité les femmes et les jeunes filles à venir se faire dépister afin d’être diagnostiquées précocement chez les spécialistes. Au pouvoir public, elle a sollicité la mise à disposition des moyens nécessaires pour lutter contre cette maladie.
Le cancer de col de l’utérus ne présentant aucun signe d’alarme est dû à la contamination sexuelle par le virus papillome humain (HPV) qui se trouve dans la peau, et, une bonne partie de ces infections HPV disparait spontanément soit 98% contre 2% des infections qui résistent chez les femmes.
Par ailleurs, environ 40% des cas de cancers pourraient être évités en modifiant le mode de vies et l’environnement, révèlent les conclusions d’une étude de l’institut national du cancer (INC/France) rendues publiques jeudi. Selon la source, il s’agit de ne pas fumer ou arrêter, limiter la consommation de l’alcool, de consommer une nourriture équilibrée , de surveiller le poids et de se protéger contre le rayon ultra violet.
La même source indique que plus de 14 millions de nouveaux cas de cancer sont dépisté et on estime à 8.2 millions les nombres de décès. « Le dépistage est également un facteur clé pour la majorité de cancer car, plus le diagnostique est établi précocement, meilleures sont les chances de guérisons» Conclut -l’institut.

ACP

Laisser un commentaire