Share
RDC : Processus électoral La CENI procède à l’accréditation des observateurs long terme au Kongo-Central

RDC : Processus électoral La CENI procède à l’accréditation des observateurs long terme au Kongo-Central

Entre-temps, EDUCIEL s’organise en vue de l’élaboration du règlement d’ordre intérieur!


 

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) a procédé à l’accréditation des observateurs » long terme » depuis hier lundi 10 août 2015 au niveau de sa cellule technique installée à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo-Central.

L’annonce a été faite par la centrale électorale congolaise dans son communiqué, n°gâQ/CENI/15 du 07 août 2015, signé par le rapporteur Jean-Pierre Kalamba Mulumba N’galula. Pour lancer l’opération d’accréditation, la CENI s’est référée à sa décision n°001/CENI/BUR/15 du 12 février 2015 portant publication du calendrier des élections provinciales, urbaines, municipales et locales 2015 et des élections présidentielle et législatives 2016.

Les organisations de la société civile, concernées, peuvent désormais solliciter pendant la période de l’opération au secrétariat exécutif provincial du Kongo-Central.

Les conditions d’accréditation sont, si l’observateur électoral est Congolais, de disposer de sa carte d’électeur, munit d’un mandat en bonne et due forme délivré par l’organisme ou l’association qui le propose, deux photos passeport récentes.

Si c’est un étranger, l’observateur électoral doit présenter un passeport avec visa en cours de validité, un mandat en bonne et due forme délivré par l’organisme ou l’association qui le propose, deux photos passeport récentes.

Aussi, des structures concernées sont celles des personnes vivant avec handicap, organisations des jeunes, Ong internationales, sociétés civiles et plates formes, confessions religieuses, organisation à caractère confessionnel, corps des volontaires, les organisations de droits de l’homme, éducation civique et électorale, associations des femmes et autres organisations de développement.

Entre-temps, EDUCIEL s’organise

Entre-temps, l’EDUCIEL (Commission Education civique et observation électorale) s’emploie à se mettre en place. Le membre de l’assemblée plénière de la CENI, Gustave Omba Bindimono, en charge du cadre de concertation avec la société civile, a ouvert dernièrement les travaux de l’Educiel pour adopter l’agenda des activités du mois d’août et la mise en place des groupes de travail en vue de l’élaboration du règlement intérieur, des termes de référence du comité de validation des supports électoraux et du budget de son fonctionnement.

Différents grands réseaux, structures, associations et autres organisations ont répondu à l’invitation pour une réunion technique, dont la finalité doit permettre justement le passage à l’opérationnalisation de l’Educiel.

Gustave Omba a soutenu, au nom de l’abbé Apollinaire Malu Malu, président de la CENI, que « ce jour, pour nous, augure le début d’une grande activité qui va être salutaire pour la population et qui va permettre de la sensibiliser pour son implication dans le processus électoral en tant que témoins, observateurs et électeurs.

Je souhaite que vous puissiez demeurer positivement critiques vis-à-vis de toutes les parties prenantes au processus électoral. Demeurer très positif en ce que vous allez produire aujourd’hui. Nous tenons beaucoup à ce partenariat avec Educiel ».

Auparavant, Gérard Bisamu, membre de l’AETA (Agir pour les élections transparentes et apaisées) qui joue pour l’instant le rôle de facilitateur, a rappelé que c’est depuis le 9 juillet 2015 qu’a eu lieu la signature du Protocole d’accord entre la CENI et une centaine des organisations de la société civile, membres de l’Educiel.

Par Lucien Kazadi T.

LA TEMPETE DES TROPIQUES 

Laisser un commentaire