Share
RDC : Région déchirée par la guerre ! Bataille légale pour la direction de l’Ituri avant l’élection du gouverneur

RDC : Région déchirée par la guerre ! Bataille légale pour la direction de l’Ituri avant l’élection du gouverneur

La direction de la nouvelle province de l’Ituri, ancien district de l’ex-Province Orientale, est l’objet d’une bataille juridique entre le chef de division de l’Intérieur Christophe Evi Lago et le Chef de division unique Emmanuel Leku. Les deux hommes revendiquent la direction de l’Ituri avant l’élection du gouverneur et sont soutenus par des personnalités politiques de la province.

A Bunia, chef-lieu de la nouvelle province, Christophe Evi Lego a déclaré lundi 3 août avoir les soutiens du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur. Devant la presse, il a« interdit » Emmanuel Leku d’engager la province, dans un message solennel à tous les services étatiques et privés, aux administrateurs des territoires et à tous les chefs de chefferies.
A (re) Lire: La prochaine province de l’Ituri au centre d’un caucus à Bunia
Dans son discours, il annonce également qu’il est à la tête de l’administration publique de l’Ituri depuis le 27 juillet dernier, date des premières sessions extraordinaires des assemblées des nouvelles provinces de l’ex-province Orientale. Kalimi Nyasi, président du Bureau provisoire de l’Assemblée provinciale de l’Ituri, soutient en effet Christophe Evi Lego.
«Il faut que nous puissions lever l’équivoque : il n’y a que l’acte posé par Evi Lago qui a la valeur administrative et juridique [nécessaire] », a-t-il notamment déclaré.
Emmanuel Leku bénéficie lui des soutiens politiques du Gouverneur de l’ancienne province Orientale, Jean Bamanisa, qui l’a nommé à la direction de la nouvelle province en attendant l’élection du gouverneur. Cette nomination est la principale défense soulevée par les partisans d’Emmanuel Leku à la direction de l’Ituri.
«Celui qui nomme est aussi celui qui révoque. Or Leku a été nommé par un arrêté du Gouverneur : il faut une autre décision pour casser sa nomination», explique ainsi Ndiya Amsini, le rapporteur du bureau provisoire de l’Assemblée provinciale de l’Ituri. M. Amsini se place avec cette déclaration en opposition avec le président du bureau provisoire, et crée la confusion au sein de l’appareil législatif provisoire de la nouvelle province de l’Ituri.
Enfin, l’Inspecteur général de la territoriale au ministère de l’Intérieur, Musas Kazez, joint par Radio Okapi par téléphone depuis Kinshasa, estime lui que la loi habilite Christophe Evi Lago à diriger la nouvelle province. Okapi

Laisser un commentaire

*