Share
RDC SOCODA : Verkys Kiamwangana élu Président

RDC SOCODA : Verkys Kiamwangana élu Président

 

                                                 Verkys Kiamwangana Mateta


Désormais, il sera à la tête de la Société Congolaise des droits d’auteurs (SOCODA). C’est à l’issue du vote intervenu le jeudi, 16 juillet, à la clôture de l’Assemblée générale que Verkys Kiamwangana Mateta, un musicien congolais, a été élu. Il sera secondé par Balufu Pakupa Kanyinda. Ces deux hommes ont été élus par un comité constitué essentiellement de 12 membres du Conseil d’Administration (CA) de la SOCODA. La cérémonie a été organisée au Salon Rouge du ministère des Affaires étrangères.

L‘heure a sonné pour que l’ordre soit rétabli à la SOCODA. Voilà pourquoi les membres de cette structure, soutenus par le Gouvernement, plus particulièrement par le ministère de la Culture et des Arts, ont procédé à l’élection des dirigeants du Conseil d’Administration de la SOCODA. Il est important de préciser que ces douze membres du Conseil d’Administration sortent de toutes les tendances de la SOCODA. L’on peut remarquer la présence des Maîtres Liyolo, Lema, des artistes comédiens Ndungi Mambimbi, Elombe Sukari.
La joie a été immense tant dans les visages des dirigeants élus que chez les participants. Répondant à la question qui lui a été posée par la presse, Verkys Kiamwangana s’est dit prêt à assumer ses responsabilités afin d’apporter l’unité longtemps perdue au sein de la SOCODA.
«Etant fils du pays, je suis souvent choqué lorsque certaines personnes ne savent pas revendiquer leurs droits d’auteurs. Sur ce, je souhaite aider les congolais avec intégrité et patriotisme sur ce point, pour qu’ils gagnent en fonction de la production de leurs œuvres», a déclaré le Vice-président de la SOCODA, Balufu. «Former les gens sur le droit d’auteur est mon souci majeur», a-t-il ajouté.
Pour ce qui est de l’équipe des administrateurs, elle est composée de Nyoka  Longo, Paul  Balenza, Maika Munan Kashal, Bidiambasi  Badins, Ndungi Mambimbi. Quant au comité de surveillance, il sera présidé par Tshala Muana. D’autres membres dont Reddy Amisi, Félix Wazekwa vont se joindre pour accomplir cette mission.
Pour rappel, le mardi 14 juillet, à l’ouverture officielle de la grande assemblée, 4 points étaient à l’ordre du jour. Il s’agit de la présentation de la commission circonstancielle, qui a permis d’élaborer le texte, dont les articles étaient minutieusement lus avant d’être amendés et adoptés. Cette commission de préparation de l’Assemblée était constituée de Marie-Josée  Kazadi (Coordonnateur), Ndungi Mambimbi (Rapporteur), Nzangi (Représentant du Secrétaire Général à la Culture et aux Arts), Putu Yena (Expert en Droits d’auteurs et Droits voisins), Kiamwangana Mateta (Président de la SOCODA), ainsi que Liytolo, Lema, Balufu et autres.
Après ce point, les participants ont suivi avec attention un bref aperçu sur la SOCODA, présenté par Ngazi (Spécialiste en droit d’auteurs et droits voisins),  question pour eux de mieux connaître le fonctionnement de cette institution.
Le troisième point a porté sur la présentation du rapport par la commission. Cette dernière, sûre de son travail, a promis qu’au sortir de cette  Assemblée, toutes les normes de la SOCODA seront mises en application. Enfin, le quatrième point a consisté à l’adoption des articles en commençant par les statuts. Ce texte était travaillé en fonction des actes conformes à l’OHADA.
Le deuxième jour, le mercredi 15 juillet, les membres de la SOCODA présents à l’Assemblée générale ont poursuivi le débat, article par article. Et, le dernier jour, l’attention a été focalisée sur les élections, dont les résultats ont été publiés le même jour. Les participants à cette Assemblée ont fait des recommandations. D’abord au gouvernement, ensuite au Conseil d’Administration et, enfin, aux membres de la SOCODA.
Au gouvernement de la RDC, il a été demandé d’accompagner les artistes dans la lutte contre l’impunité au sein de la SOCODA, en vue de bannir toutes les mauvaises pratiques. Et, d’accélérer le processus de ratification de la Convention de Rome de 1961 sur les droits voisins, telle est une demande expresse adressée au Ministre de la Culture et des arts, acceptée et appuyée par les artistes.
Au Conseil d’Administration élu, de poursuivre l’examen du règlement général de la SOCODA, et de faire rapport à tous les membres à la prochaine Assemblée générale.
Aux membres, de rétablir la confiance au ministère de la Culture et des arts, pour une meilleure collaboration dans la protection de leurs droits.
Prévue du 14 au 16 juillet à Kinshasa, l’Assemblée Générale de la Société a bel et bien eu lieu du  mardi, 14 au jeudi 16 juillet derniers.

Lauriane Landu
La Pros

Laisser un commentaire