Share
RDC un pays riche, mais assisté : 52 millions Usd de la Banque mondiale pour la sécurité à l’aéroport de Goma

RDC un pays riche, mais assisté : 52 millions Usd de la Banque mondiale pour la sécurité à l’aéroport de Goma

La Banque mondiale a financé le projet « PRASAG » visant l’amélioration de la sécurité à l’aéroport de Goma, province du Nord-Kivu, à hauteur de 52 millions USD, indique cette institution financière   dans un document remis mardi 1er septembre à l’ACP.

Ce projet, exécuté par la cellule du projet de transport multimodal sous la coordination de Lazare Dakahudyno Wakale Minada, a démarré depuis le 01 août et prendra fin en décembre 2020, note le document.

Le responsable du projet de la Banque mondiale, Mohammed Dalil Essakali, a précisé que le projet PRASAG comprend la composante A évaluée à 40.450.000 USD permettant  à l’aéroport  de Goma de satisfaire de manière urgente  aux normes internationales de sécurité et de sûreté ainsi que de porter sa capacité au niveau d’avant l’éruption volcanique.

Cette composante consiste également à réhabiliter la piste actuelle par  le découpage de la lave à l’extrémité nord de la piste, à la réhabilitation et à l’extension  de l’aire de stationnement actuelle, des systèmes électriques et à la fourniture et à l’installation  d’une nouvelle tour de contrôle mobile.

Il s’agira aussi de construire  la clôture de sécurité de l’aéroport et de  fournir un appui au service de secours et de  lutte contre les incendies. Le projet prévoit  l’aménagement de l’aérogare actuelle et la mise en œuvre des mesures d’atténuation des impacts environnementaux et sociaux liés aux travaux de génie civil.

Fixée à 6 millions USD dans le cadre de ce financement, la composante B inscrit  le renforcement des capacités du personnel du projet et la  préparation d’un programme prioritaire de réhabilitation de l’aéroport, de suivi des risques volcaniques et le renforcement de l’état de l’aéroport.

Il prend en compte la fourniture d’une assistance technique pour renforcer le tissu économique des communautés aux alentours de l’aéroport. Il soutiendra aussi les activités de  fourniture des biens et  des services, la formation et le coût d’exploitation, afin d’appuyer la coordination, l’exécution, la gestion, l’audit de suivi et l’évaluation du projet.

ACP

Laisser un commentaire