Share
RDC: Une quinzaine de morts dans de nouvelles tensions inter-communautaires instrumentées par les rwandais à l’Est

RDC: Une quinzaine de morts dans de nouvelles tensions inter-communautaires instrumentées par les rwandais à l’Est

RDC: Une quinzaine de morts dans de nouvelles tensions inter-communautaires instrumentées par les rwandais à l’Est
Summary:
Plusieurs dizaines de morts ont été enregistrés ces derniers mois dans le territoire de Rutshuru, dans l'est de la RDC. Des affrontements inter-communautaires dans la région du Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo-RDC), ont fait une quinzaine de morts, a appris Anadolu lundi de sources concordantes.

0%

RDC: Une quinzaine de morts dans de nouvelles tensions inter-communautaires instrumentées par les rwandais à l'Est

Plusieurs dizaines de morts ont été enregistrés ces derniers mois dans le territoire de Rutshuru, dans l’est de la RDC.

Des affrontements inter-communautaires dans la région du Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo-RDC), ont fait une quinzaine de morts, a appris Anadolu lundi de sources concordantes.

Des Hutu Nyatura, une milice alliée aux rebelles des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) ont perpétré dans la nuit de dimanche à lundi, une incursion dans la localité de Kibirizi, en territoire de Rutshuru.

Cinq civils ont été tués à la machette ou par balles, et 37 maisons incendiées, selon Hope Sabini coordonnateur de la nouvelle société civile de Kibirizi, approché par Anadolu.

L’appartenance des victimes à l’ethnie Nande porte à croire, selon la même source, à des représailles. Vendredi dernier, des miliciens Mai-Mai Mazembe de la communauté Nande avaient tué cinq civils de l’ethnie Hutu, a rappelé Sabini.

L’intervention de l’armée a permis de limiter les dégâts, selon le porte-parole local, le capitaine Guillaume Kaiko Ndjike. Deux rebelles ont également été tués, selon cette source jointe par Anadolu.

“Les habitants de la localité ont également exécuté un rebelle ce lundi matin. Ce dernier a été appréhendé alors qu’il fuyait le ratissage mené durant toute la matinée par l’armée loyaliste dans la localité” a fait savoir Hope Sabini.

Dans la localité de Kashila, également située dans le territoire de Rutshuru, une autre attaque attribuée aux rebelles rwandais FDLR a fait 6 morts, 5 civils et un assaillant, au cours de la même nuit.

Quatre-vingt-cinq habitations ont été, en outre, incendiées, a indiqué à Anadolu Déogratias Kitabingwa, représentant du gouvernement provincial du Nord-Kivu dans le territoire de Rutshuru.

Plusieurs dizaines de morts ont été enregistrés ces derniers mois dans le territoire de Rutshuru. Les tensions entre les communautés tribales locales alimentent des affrontements entre leurs milices respectives, qui déclarent, chacune, défendre les intérêts de son ethnie.

Pour assurer la protection des civils lors de ces affrontements, la mission de l’ONU en RDC, MONUSCO, a fait part, à la mi-juillet, de son intention d’installer une base permanente de Casques Bleus à Kibirizi.

“En attendant, nos troupes effectuent régulièrement des patrouilles dans la zone pendant la journée et rentrent à la base la plus proche le soir” avait déclaré Martin Amouzoun Kodjo, porte-parole militaire de la mission onusienne au cours d’une récente conférence de presse.

Une opération Sokola 2 destinée à traquer les rebelles FDLR est engagée par l’armée congolaise depuis début 2015. Plusieurs groupes armés nationaux et étrangers dont les rebelles ougandais et rwandais, sévissent depuis plus de deux décennies dans l’Est du pays, où ils multiplient les attaques armées et autres exactions contre les populations civiles, parfois dotées, elles-mêmes de milices dites “d’auto-défense”. AA

Laisser un commentaire