Share
RDC:Kinshasa  les anciens employés de Miminco LLC réclament leurs indemnités de sortie

RDC:Kinshasa les anciens employés de Miminco LLC réclament leurs indemnités de sortie

L’affaire de l’Airbus A320 de Congo Airways bloqué à Dublin en Irlande prend une nouvelle tournure.


Les ex-travailleurs de Miminco LLC, la société minière américaine à la base de la saisie de cet avion, montent au créneau. Ils  demandent au gouvernement congolais qui a accepté de négocier avec Miminco de leur verser des indemnités de sortie jamais payées après la déclaration en faillite de la société.

La RDC doit à Miminco plus de 10 millions de dollars pour ses concessions minières ravies en 2007. Cette société a obtenu la saisie de l’Airbus de Congo Airways pour rentrer dans ses droits.

«Que le gouvernement congolais sache que les anciens travailleurs de Miminco LLC, n’avaient bénéficié de rien. Nous avons même été en justice, mais comme la société avait été déclarée en faillite, et que le gouvernement ne lui avait rien versé, nous avons laissé tomber l’affaire. Mais comme Miminco LLC a fait rebondir ce dossier, nous voudrions aussi rentrer dans nos droits », a indiqué à Radio Okapi, Emmanuel Mombilo, ancien responsable administratif de Miminco qui parle au nom de tous les employés.

Ces anciens travailleurs souhaitent que lors du paiement de la créance de Miminco LLC, le gouvernement retienne à la source la part qui leur revient.

Le conflit entre Miminco et le gouvernement congolais remonte à l’époque de la guerre de libération menée par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo(AFDL) contre le régime du Maréchal Mobutu.

Les soldats zaïrois avaient à l’époque occupé illégalement les concessions diamantifères de Miminco dans le territoire de Tshikapa et confisquer son matériel de production minière, avant de commencer à exploiter eux-mêmes le diamant.

La société miminco LLC qui avait perdu tout son investissement avait par la suite obtenu du Tribunal arbitral institué par le CIRDI, une  organisation internationale membre du Groupe de la Banque Mondiale, un engament du gouvernement congolais, de lui verser une transaction ainsi conclue pour un montant de 13 millions de dollars américains au lieu de 45 millions de dollars réclamés par cette société. La RDC n’a pas jusqu’ici qu’un peu plus de 1 millions de dollars.

RADIO OKAPI

Laisser un commentaire