Share
RDC:Le FONAFEN à l’heure du suivi et évaluation de deux projets

RDC:Le FONAFEN à l’heure du suivi et évaluation de deux projets

 

Ministère du Genre et de la famille de l’Enfant

Le Fonds National pour la promotion de la Femme et la protection de l’enfant (FONAFEN) procède, présentement, au suivi-évaluation des deux projets : appui économique aux femmes veuves et appui économique aux femmes vulnérables, a déclaré hier mardi 4 août à la presse, M. Ila Mbombo, son directeur de la communication.


 

Les deux projets mis en œuvres, voilà cinq ans, ont bénéficié du concours, mieux, du partenariat avec le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), la firme Coca-Cola International…, a-t-il indiqué, affirmant, par ailleurs, qu’ils ont permis d’identifier, de sensibiliser et de former les femmes veuves comme vulnérables en vue de leur faire bénéficier d’une autonomie économique.

Et, ces travaux ont débouché sur la constitution d’une banque de données de vingt mille personnes et de huit mille femmes autonomisées, a-t-il relevé, avant d’expliquer que sur le terrain, le FONAFEN tient à savoir, cinq ans après, où on en est avec le public cible et où est-ce que les femmes dont il est question se trouvent par rapport à leur autonomisation.

Pour l’instant, a martelé le directeur Mbombo, le FONAFEN peut juger son bilan positif. Car, a-t-il noté, plus de la moitié des femmes autonomisées sont en train de créer d’autres activités de nature à contribuer au développement de leurs communautés. Centres de Santé, Centre de formation en coupe et couture, Centre de formation en informatique…

Il sied par ailleurs, de retenir que les deux projets susmentionnés ont été réalisés à Kinshasa, du moins jusqu’à présent, aussi, peut-on être en droit d’induire que leur extension en provinces ne peut guère poser des problèmes, au vu de l’expérience du FONAFEN dans l’encadrement en la matière, a souligné M. Mbombo.

Le FONAFEN, a-t-il rappelé, a pour objectif de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale sur le genre et de renforcer le financement des programmes projet et activités relatifs à la promotion de la femme et à la protection de l’enfant, considérant comme mission générale du FONAFEN, la mobilisation et la gestion de ressources en rapport avec la promotion de la femme et la protection de l’enfant.

Quant aux bénéficiaires du FONAFEN, Ila Mbombo citera les femmes, les enfants, les petites et moyennes entreprises individuelles des femmes, les établissements des femmes, les coopératives féminines, ainsi que les réseaux ou plate-forme des structures de promotion de la femme et de la protection de l’enfant de la RDCongo.

Par Misho/Cp

Laisser un commentaire