Share
RDC:Mongala  la ville de Lisala menacée par des érosions

RDC:Mongala la ville de Lisala menacée par des érosions

La ville de Lisala,  chef-lieu de la nouvelle province de la Mongala, fait face à des érosions qui ont déjà englouti des centaines de maisons dont d’importants édifices comme le centre commercial Scibe, le bureau de l’Institut national de sécurité sociale et l’internat des filles du lycée Anuarite.


L’avancée de ces érosions inquiète les habitants de la ville qui sont obligés de quitter certains quartiers.

« La ville se déplace par le fait de ces érosions. C’est-à-dire là où les érosions se pointent, les gens ont tendance à se déplacer. Ils ne quittent pas parce ça leur fait plaisir de quitter. Ils quittent tout simplement parce qu’ils sont abandonnés à eux-mêmes », explique un  habitant de la ville.

Certains quartiers sont coupés du reste de la ville à la suite de ces érosions qui ont notamment coupé en deux l’avenue maman Yemo. Ce qui a refroidi les activités commerciales autour du marché Matonge.

« Il n’y plus la vie. Les avenues qui sont après l’avenue Mobutu, il n’y a pas de circulation. Circuler même avec des motos, en bicyclette, ça devient très difficile. L’avenue qui descendait vers Moto Moko ça n’existe plus », témoigne un autre habitant.

Au cours du Forum socio-économique de la Mongala, organisé du 15 au 16 août à Lisala, les ressortissants de cette nouvelle province avaient retenu l’agriculture, la réhabilitation des routes et l’exploitation fluviale parmi les priorités pour développer leur entité.

RADIO OKAPI

1 CommentaireSur cette publication

  1. Ghislain - ILOKO NKELE

    Quelles solutions donne -t-on pour mettre fin à ces érosions !
    En 1992 lors de mon passage dans ma ville natale, j’avais proposé une lutte collective pour freiner l’érosion par des méthodes simple.
    Cette érosion est due à l’écoulement des eaux des pluies, il faut freiner le stopper:
    1. chaque maison doit à créer un puits ( puits perdus) pouvant collecter l’eau de pluie pour que celle-ci ne ruisselle pas sur l’avenue.
    2.Boucher les caniveaux construit par la Safricas qui ravinent les anciens érosions.
    3. Créer une ceinture anti érosion avec des plantes telles que les Bambous et autre qui luttent contre l’érosion….
    En 2005, avec insistance, le Chef de Cité de Lisala de l’époque , Monsieur Maliba avait accepté la proposition de puits perdus et avait commencé à les creuser devant le bureau de cité mais malheureusement je quittais Lisala pour Kinshasa pour ne plus revenir sur ce projet de Lutte contre l’érosion. Je dis aux habitants de Lisala out est possible pour mettre fin à ses érosions, avec des petites méthodes suscitées tout comme avec des grands moyens qui nécessiteront l’usage des dragues pour ramasser du sable dans le fleuve, le mettre dans le big-bag et construire des digues dans différents endroit dans l’érosion et par la suite remblayer l’érosion. un travail de titans !

    Répondre

Laisser un commentaire