Share
Rencontre des Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs

Rencontre des Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs

Les Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs se sont réunis à Luanda afin de préparer l’ordre du jour de la rencontre du comité des ministres de la Défense de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Rencontre des Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs
Summary:
Les Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs se sont réunis à Luanda afin de préparer l'ordre du jour de la rencontre du comité des ministres de la Défense de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

0%

Rencontre des Chefs d'État-major des forces armées de la région des Grands Lacs

User Rating: 0 (0 votes)

Les Chefs d’État-major des forces armées de la région des Grands Lacs se sont réunis à Luanda afin de préparer l’ordre du jour de la rencontre du comité des ministres de la Défense de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Intervenant au cours de l’ouverture de cette réunion, le Chef d’état-major général des Forces Armées Angolaises (FAA), Geraldo Sachipengo Nunda, a réitéré à Luanda, la nécessité de renforcer la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL) pour assurer un système de sécurité plus équilibrée, équitable et inclusive. Il a souligné la nécessité de conjuguer des efforts pour maintenir une organisation solide et efficace qui sert de base à un ordre juridique régional qui promeut la confiance entre les États et renforce les relations de coopération entre les pays membres.

Selon lui, il faut une attention particulière contre : la résurgence des conflits armés, la criminalité transnationale organisée, le trafic de drogue et d’êtres humains, la piraterie, entre autres qui causent des dommages à la population et qui constituent un frein au développement.

Le général Sachipengo Nunda a évoqué la lutte contre les forces rebelles opérant dans la région, la fin de l’instabilité dans certains États, l’instauration du climat de paix et de sécurité pour assurer le fonctionnement démocratique des institutions et un développement harmonieux comme priorités des chefs militaires. Il a indiqué qu’il soutenait la matérialisation des décisions et accords sur la République démocratique du Congo pour éradiquer l’activité des forces rebelles et la prolifération des milices qui provoquent la panique et la terreur au sein des populations et déstabilisent le pays, visant à créer un cadre approprié à la réalisation d’ élections. Courrier de l’Angola

Laisser un commentaire

*