Share
Santé: Le bacon(porc) pourrait augmenter les risques de cancer du sein (une nouvelle étude)

Santé: Le bacon(porc) pourrait augmenter les risques de cancer du sein (une nouvelle étude)

Les femmes ménopausées qui mangent 9 grammes de viandes transformées par semaine seraient cinq fois plus susceptibles de développer un cancer du sein, selon une nouvelle étude.

Santé: Le bacon(porc) pourrait augmenter les risques de cancer du sein (une nouvelle étude)
Summary:
Les femmes ménopausées qui mangent 9 grammes de viandes transformées par semaine seraient cinq fois plus susceptibles de développer un cancer du sein, selon une nouvelle étude.

0%

Santé: Le bacon(porc) pourrait augmenter les risques de cancer du sein

User Rating: 0 (0 votes)

Les femmes ménopausées qui mangent 9 grammes de viandes transformées par semaine seraient cinq fois plus susceptibles de développer un cancer du sein, selon une nouvelle étude.

Cette dernière a été menée auprès de 260 000 femmes britanniques d’âge moyen (entre 40 et 69 ans) par des chercheurs de l’Université de Glascow. Ceux-ci ont également conclu que les sujets mangeant moins de 9 grammes de viandes transformées par semaine – c’est-à-dire l’équivalent de trois tranches de bacon ou deux saucisses – étaient tout de même plus à risque de 15 % que celles n’en ayant pas consommé, selon ce que rapporte The Independent.

Les experts de l’université croient que les viandes transformées pourraient être responsables de milliers de cas de cancer du sein chaque année. Par viande transformée, on indique qu’il s’agit de viandes rouges qui ont été salées, endurcies, fermentées, fumées ou modifiées par d’autres procédés.

«Si l’on prend l’étude au pied de la lettre et que l’on affirme qu’il y a une association, cela veut dire que les gens qui mangent moins de viandes transformées seraient moins enclins à développer un cancer du sein», a déclaré Naveed Sattar, coauteur et professeur à l’Université de Glascow.

On n’y verrait pas de similarité chez les femmes qui n’ont pas eu leur ménopause. Les chercheurs n’ont aussi pas trouvé d’association entre la viande rouge qui n’a pas été transformée et le cancer du sein.

Laisser un commentaire