Share
France:Sarkozy mis en examen pour sa présidentielle de 2012 et accessoirement l’affaire Kadhafi

France:Sarkozy mis en examen pour sa présidentielle de 2012 et accessoirement l’affaire Kadhafi

L’ex-président français Nicolas Sarkozy est de nouveau mis en examen dans l’enquête sur les fausses factures de Bygmalion et les comptes de sa campagne, rapportent les médias occidentaux.

Avant d’être informé qu’il était sous enquête, M.Sarkozy a été entendu toute la journée du 16 février au pôle financier du parquet de Paris par les juges en charge de l’affaire Bygmalion.

A l’issue de cette audition, il a “été mis en examen du chef de financement illégal de campagne électorale pour avoir, en qualité de candidat, dépassé le plafond légal de dépenses électorales”, a annoncé le procureur de la République de Paris François Molins dans un communiqué.

L’enquête porte sur de fausses factures présumées émises pour un montant de 18 millions d’euros par l’agence de promotion Bygmalion pour couvrir es dépassements du budget de la présidentielle 2012. Ces fausses factures auraient eu pour objet d’imputer à l’UMP quelque 18,5 millions d’euros de dépenses qui auraient dû rentrer dans le compte de campagne.

M.Sarkozy a toujours nié avoir été au courant des dépassements. Il a par ailleurs été placé sous le statut de témoin assisté des chefs d'”usage de faux”, “escroquerie” et “abus de confiance”.

Le scandale autour de Bygmalion a éclaté après que l’avocat Patrick Maisonneuve a reconnu publiquement le fait des fausses factures. Par ailleurs, il a déclaré que ces manipulations correspondaient à un schéma proposé par le parti de M.Sarkozy. L’enquête actuelle, selon les autorités, porte sur l’amende imposée par la cour à l’UMP, et qui aurait en fait dû viser plutôt son chef, Nicolas Sarkozy.

 

Ce n’est pas le premier scandale de l’histoire des campagnes présidentielles de l’ancien président. La police française a mené une perquisition chez l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant dans l’affaire du financement de la présidentielle de M.Sarkozy en 2007 par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. En mars 2012, l’agence de presse indépendante Mediapart publiait un document déclarant que Mouammar Kadhafi avait prétendument transféré 50 millions d’euros pour financer la campagne de M.Sarkozy.

 

Laisser un commentaire