Share
Sénégal : le maire de Dakar, Khalifa Sall poursuivi pour malversation, dépose une caution pour obtenir la liberté provisoire

Sénégal : le maire de Dakar, Khalifa Sall poursuivi pour malversation, dépose une caution pour obtenir la liberté provisoire

Les avocats du maire de Dakar Khalifa Sall, en prison depuis six mois pour détournement de deniers publics, ont déposé un cautionnement de l’ordre de 1,8 milliards de Francs CFA, en vue d’obtenir sa liberté provisoire, a appris mardi Xinhua de source judiciaire.

Sénégal : le maire de Dakar, Khalifa Sall poursuivi pour malversation, dépose une caution pour obtenir la liberté provisoire
Summary:
Les avocats du maire de Dakar Khalifa Sall, en prison depuis six mois pour détournement de deniers publics, ont déposé un cautionnement de l'ordre de 1,8 milliards de Francs CFA, en vue d'obtenir sa liberté provisoire, a appris mardi Xinhua de source judiciaire.

0%

Sénégal : le maire de Dakar, poursuivi pour malversation, dépose une caution pour obtenir la liberté provisoire

User Rating: 0 (0 votes)

Les avocats du maire de Dakar  , en prison depuis six mois pour détournement de deniers publics, ont déposé un cautionnement de l’ordre de 1,8 milliards de Francs CFA, en vue d’obtenir sa liberté provisoire, a appris mardi Xinhua de source judiciaire.

“Les biens offerts en cautionnement sont constitués, d’une part par quatre biens immobiliers qui figuraient dans sa déclaration de patrimoine et, d’autre part et en majeure partie, par des biens immobiliers que des proches et personnes de bonne volonté ont accepté d’engager pour permettre de réunir la valeur suffisante pour la recevabilité de la demande de cautionnement”, ont précisé les avocats, dans un communiqué publié dans la presse locale.

Les députés sénégalais ont récemment voté lors d’une session plénière, la levée de l’immunité de Khalifa Sall, élu député à l’issue des législatives du 30 juillet dernier alors qu’il était détenu. La levée de l’immunité a été demandée par le procureur de la République.

Les avocats du maire de Dakar ont toutefois souligné qu’il s’agit d’une “offre de cautionnement et non d’une offre de remboursement”, ajoutant que “cela signifie que Khalifa Ababacar Sall continue de contester le bien-fondé des poursuites” contre lui.

A cet effet, ont-ils fait remarquer, “il a géré des fonds politiques que le Conseil municipal de la ville de Dakar a formellement attestés lui avoir votés et qu’en raison de leur nature, l’utilisation des fonds politiques ne fait pas l’objet de justification”.

Les avocats de Khalifa Sall ont réaffirmé dans leur communiqué que “les poursuites menées à son encontre résultent d’une instrumentalisation de la Justice à des fins strictement politiques consistant à l’écarter de l’élection présidentielle de mars 2019”.

“Le cautionnement qu’il accepte de faire aujourd’hui ne saurait donc être interprété, d’une façon ou d’une autre, directement ou indirectement, comme une reconnaissance de responsabilité, encore mois de culpabilité”, ont martelé les avocats du maire de Dakar.

Laisser un commentaire