Share
Sri Lanka: mandat d’arrêt contre un moine extrémiste bouddhiste qui attise la haine contre la minorité musulmane de l’île

Sri Lanka: mandat d’arrêt contre un moine extrémiste bouddhiste qui attise la haine contre la minorité musulmane de l’île

La justice du Sri Lanka a émis jeudi un mandat d’arrêt contre un moine à la tête d’une organisation extrémiste bouddhiste soupçonnée de nourrir une vague d’attaques contre la minorité musulmane de l’île.

Sri Lanka: mandat d’arrêt contre un moine extrémiste bouddhiste qui attise la haine contre la minorité musulmane de l’île
Summary:
La justice du Sri Lanka a émis jeudi un mandat d'arrêt contre un moine à la tête d'une organisation extrémiste bouddhiste soupçonnée de nourrir une vague d'attaques contre la minorité musulmane de l'île.

0%

Sri Lanka: mandat d'arrêt contre un moine extrémiste bouddhiste qui attise la haine contre la minorité musulmane de l'île

User Rating: 0 (0 votes)

La justice du Sri Lanka a émis jeudi un mandat d’arrêt contre un moine à la tête d’une organisation extrémiste bouddhiste soupçonnée de nourrir une vague d’attaques contre la minorité musulmane de l’île.

Galagodaatte Gnanasara, chef du groupe Bodul Bala Sena (BBS, Force bouddhiste), est recherché par la police sri-lankaise pour une présumée insulte envers le Coran datant de 2014, quelques mois avant des émeutes religieuses qui avaient fait quatre morts et détruit des centaines de maisons.

Sous la présidence de l’ancien homme fort Mahinda Rajapakse, le moine avait échappé à toute poursuite dans ce dossier

En cavale depuis le mois dernier, disant craindre pour sa vie, il ne s’est pas présenté jeudi à une comparution au tribunal.

Les forces de l’ordre de ce petit pays de l’océan Indien enquêtent également sur la possible implication du BBS dans une série d’attaques récentes contre des musulmans, qui représentent 10% d’une population en grande majorité bouddhiste. Le groupe dément être responsable des dernières violences.

Des dégradations et profanations de lieux musulmans surviennent quasi-quotidiennement dans l’île ces derniers temps. Le gouvernement fait face aux critiques de la communauté internationale, qui le presse de contenir le BBS.

La police a arrêté plusieurs responsables du mouvement en lien avec cette série d’attaques.

Le radicalisme de moines cinghalais au Sri Lanka a inspiré un mouvement extrémiste similaire en Birmanie, qui compte parmi ses figures de proue le moine Wirathu. Les hauts responsables de ces organisations se sont rencontrés à plusieurs reprises.

Laisser un commentaire

*