Share
Syrie: l’armée russe dévoile sa puissance

Syrie: l’armée russe dévoile sa puissance

Les responsables politiques et militaires occidentaux sont impressionnés par le matériel de guerre que Moscou utilise actuellement en Syrie et par la rapidité avec laquelle il a été déployé sur le terrain.

Les raids de l’aviation russe en Syrie ont montré le potentiel militaire accru de Moscou, estime le New York Times.

« Deux semaines de frappes aériennes en Syrie ont permis aux services de renseignements et aux responsables militaires occidentaux de se faire une idée plus précise des changements survenus dans les forces armées russes », écrit le journal, soulignant la capacité de Moscou à « mener des opérations bien au-delà de ses frontières ».

Le quotidien rappelle que depuis deux semaines, les aéronefs russes engagés en Syrie effectuent autant de frappes en un jour que les avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis en un mois.

Le journal affirme également que l’opération en Syrie « a permis aux responsables politiques et aux analystes de mieux évaluer le parcours d’une armée qui pendant le quart de siècle écoulé depuis l’effondrement de l’Union soviétique a été considérée comme une force en décomposition, insignifiante, gênée par un matériel vieillissant et corrompue à tel point qu’elle présentait un faible danger à l’extérieur de ses frontières ».

Depuis, les forces russes ont réalisé des progrès qui vont au-delà de nouvelles armes, comme en témoigne le niveau accru de professionnalisme des combattants, constate le New York Times. Il a fallu trois semaines à la Russie pour préparer ses principales opérations sur la base aérienne de Lattaquié, déployant à cet effet plus de quatre douzaines d’avions et d’hélicoptères, des dizaines de chars et de véhicules blindés, des lance-roquettes et des pièces d’artillerie, des systèmes de défense anti-aériens et des logements mobiles pour 2.000 hommes. Il s’agit du déploiement militaire le plus important réalisé par Moscou au Proche-Orient depuis l’envoi de troupes soviétiques en Egypte dans les années 1970, indique le journal. »Pour le moment, l’attention de la Russie est concentrée principalement sur une opération aérienne avec quelque 600 fusiliers marins déployés sur le terrains pour protéger la base aérienne de Lattaquié. Vladimir Poutine a exclu l’idée d’envoyer des troupes au sol pour aider les Syriens », rapporte le journal.

SPUTNIK

Laisser un commentaire

*